Médiaforma

Attribuer un ou plusieurs processeurs à une tâche

Print Friendly

De nos jours, la quasi-totalité des processeurs disponibles sur le marché dispose d’au moins deux cœurs. Par défaut, Windows 7 affecte tous les cœurs à chacune des tâches en cours d’exécution, si bien qu’elles se partagent, plus ou moins équitablement, la puissance de calcul disponible. Imaginez que vous désiriez jouer tout en effectuant un encodage vidéo. Si le jeu montre des signes de faiblesse et si votre processeur est doté d’au moins deux cœurs, vous pouvez agir.

Appuyez simultanément sur les touches Ctrl, Alt et Suppr, puis cliquez sur Ouvrir le Gestionnaire des tâches. Dans la boîte de dialogue affichée, basculez sur l’onglet Processus.

Repérez le processus qui correspond au programme d’encodage vidéo, cliquez du bouton droit sur l’entrée correspondante et choisissez Définir l’affinité dans le menu contextuel.

La boîte de dialogue Affinité du processeur est affichée. Décochez toutes les cases sauf une, puis cliquez sur OK. Ici par exemple, seul le processeur 3 est attribué à la tâche CamtasiaStudio.

Il est inutile de modifier l’affectation des processeurs au jeu, puisque par défaut, chaque tâche utilise tous les processeurs disponibles.

Et maintenant, j’espère que vous allez faire un high score ! En tout cas, vous ne pourrez plus prétendre que le problème vient de votre PC !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos réseaux...
 
Comments

Salut,
Merci pour l’explication, je m’étais aventuré dans ce coté obscur !
Cependant, il y a t-il un moyen que cette configuration soit enregistrée ? ou il y a t-il un moyen de créé une config. Je m’explique, je suis développeur, mon logiciel de développement utilise tous les Cores (ou du moins par default tous les Cores y sont assignés), cependant, lors de l’exécution (lors d’un test) un autre exécutable est alors lancé et LUI a seulement UN CORE assigné.

Bonjour,

Il faut chercher la réponse du côté de votre programme de développement et/ou du langage utilisé. Ce qu’il faudrait, c’est insérer une instruction qui valide l’utilisation des coeurs multiples. Mais attention, dans ce cas, votre programme doit être écrit dans ce sens…

J’espère vous avoir mis sur la voie.

Je sais que ce post date mais je voulais savoir si cela été utile en terme de performance par rapport à un jeu vidéo. Aujourd’hui il existe des procos AMD 8 coeurs et le partage des performances selon les benchmarks ne se fait pas de manière optimale. Selon-vous, dispatcher ses processeurs serait-il profitable???

Bonjour Paul,

Cette technique est utile si vous voulez laisser tourner une appli « gourmande » en tâche de fond (une conversion vidéo par exemple) tout en disposant de suffisamment de cœurs pour exécuter de manière optimale une autre appli (un jeu par exemple).

Déjà, merci de m’avoir répondu, vu la date du dernier post ^^ Ensuite, il y a une chose que je souhaiterais éclaircir. Je sais par exemple que les processeurs AMD ne sont pas le « top » en matière de jeu vidéo mais cela serait dû au fait que windows gère mal les différents coeurs. Donc, cela est-il vraiment profitable d’attribuer directement certains coeurs (hors applications pro type photoshop) sur les jeux en eux-mêmes? Je parle bien des processeurs AMD, les processeurs Intel étant mieux gérés car avec 4 coeurs uniquement.

En espérant avoir été clair et que le sujet vous parle.

Amicalement,

Paul.

Ce qui compte dans un jeu vidéo, c’est surtout la carte graphique. Le processeur n’est que secondaire. Personnellement, tous mes ordinateurs sont équipés de processeurs AMD à 4 cœurs. Ceux destinés au jeu ont une carte graphique performante et tout se passe bien … Ceci dit, les problématiques auxquelles je suis confronté sont plutôt celles qui sont exposées dans la vidéo, à savoir l’attribution d’un cœur à une tâche de fond gourmande en ressources et l’utilisation des cœurs restants pour le travail dans les autres applications. Désolé de ne pas pouvoir vous répondre plus précisément…

En complément au dernier message, la carte graphique compte beaucoup, comme son nom le suggère, pour les graphismes, la qualité des images, la fluidité, les FPS (frame per second). Néanmoins, le CPU est loin d’être secondaire : il faut absolument qu’il soit à la hauteur. C’est à dire, pour une carte graphique haut de gamme, le processeur doit également être haut de game pour ne pas « brider » la carte graphique. C’est le processeur qui, en premier lieu, détermine les images à traiter et les envoie à la carte graphique. La carte graphique gère les graphismes, le CPU gère tout le reste : la position des joueurs dans la map, les mouvements et réponses de la souris, les sons à décoder par la carte son, etc. D’autant plus quand on possède une carte mère SLI ou Crossfire, la qualité et la puissance du CPU joue un rôle encore plus important. Beaucoup du personnes ont des soucis et des bugs lorsqu’ils utilisent deux cartes graphiques, et ils n’arrivent pas à trouver la solution. Assez souvent, un processeur récent, puissant et bien overclocké résoud leur problèmes.

il faut comprendre que pour un processeur il y a les core physique et virtuel, en gros core 0 et core 1 est un cœur du processeur complet.
pour un processeur a double cœur vous y verez 4 core,
(core 0 core 1 core 2 et core 3,)
et a 4 cœur
( core 0 core 1 core 2 core 3 core 4 core 5 core 6 core 7)

Habituellement il est préférable de ne pas désactiver le core complet, seulement le virtuel qui empêche le processeur de rouler a 100%, ce qui fait une surchauffe exemple pendant l’encodage en mpeg-2 pour un dvd, ou on vois souvent les 4 cœur a 100%, et le processeur a 80 degré Celsius !.

pour réduire une forte consommation désactiver seulement les core virtuel dans une exemple d’un pro a 4 cœur, désactiver core1 core3 core5 et core7.
Toute les cœur reste activer mais a moitié de leur rendement.

Leave a Reply