Médiaforma

All posts in Windows 10

Vous le savez, Windows 10 fait de fréquentes mises à jour. Tant mieux ! Cela signifie que votre système est mieux protégé et qu’il fonctionne mieux d’une manière générale. Mais si votre connexion à Internet n’est pas très rapide, peut-être constatez-vous que lorsqu’elles se produisent, ces mises à jour ralentissent sensiblement vos accès au Web. Cet article va vous montrer comment définir la limite de bande passante allouée au téléchargement des mises à jour lorsqu’elles s’effectuent en arrière-plan.

Cliquez sur Démarrer, tapez mises à jour et cliquez sur Rechercher les mises à jour dans la partie supérieure du menu Démarrer. La boîte de dialogue des paramètres s’affiche, onglet Windows Update activé. Cliquez sur Options avancées :

Une nouvelle boîte de dialogue s’affiche. Dans sa partie inférieure, cliquez sur Optimisation de livraison :

Une troisième boîte de dialogue s’affiche. Cliquez sur Options avancées :

Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, vous pouvez limiter la bande passante allouée pour le téléchargement des mises à jour et la limite de téléchargement mensuelle en cochant les cases correspondantes et en agissant sur les curseurs. Ici, par exemple, la bande passante est limitée à 30% et la limite de chargement mensuelle est fixée à 20 Go :

Vous voulez connaitre les téléchargements effectués jusqu’ici pour vos mises à jour ?

Cliquez sur l’icône Précédent, dans l’angle supérieur gauche de la boîte de dialogue, puis cliquez sur le lien Moniteur d’activité. L’information recherchée sur trouve dans la partie supérieure du moniteur d’activité :


Windows 10 Fall Creators Update intègre une protection anti-ransomware, aussi appelée « dispositif d’accès contrôlé aux dossiers ». Cet article va vous montrer comment l’activer.

Selon Wikipédia, « Un ransomware, rançongiciel, logiciel rançonneur, logiciel de rançon ou logiciel d’extorsion est un logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles. Pour ce faire, un rançongiciel chiffre des données personnelles puis demande à leur propriétaire d’envoyer de l’argent en échange de la clé qui permettra de les déchiffrer. »

La protection anti-ransomware de Windows 10 Fall Creators Update protège les fichiers et les dossiers contre la modification non autorisée par des applications malveillantes du type WanaCry, Bad Rabbit, Locky ou Not Petya par exemple. Ces ransomware s’implantent la plupart du temps à travers une pièce jointe dans un e-mail. Je ne saurais trop vous conseiller de ne pas ouvrir les pièces jointes contenues dans des messages dont vous ne connaissez pas l’expéditeur.

La protection anti-ransomware de Windows 10 Fall Creators Update est désactivée par défaut. Pour l’activer, cliquez sur Démarrer, tapez centre et cliquez sur Centre de sécurité Windows Defender, dans la partie supérieure du menu Démarrer.

Cette action affiche le Centre de sécurité Windows Defender :

Cliquez sur l’icône Protection contre les virus et menaces. Une nouvelle boîte de dialogue s’affiche. Cliquez sur Paramètres de protection contre les virus et menaces. Une nouvelle boîte de dialogue s’affiche. Déplacez-vous dans sa partie inférieure et activez l’interrupteur Dispositif d’accès contrôlé aux dossiers :

Le contrôle du compte d’utilisateur se manifeste. Acceptez la modification en cliquant sur Oui. Vous allez maintenant cliquer sur Dossiers protégés pour voir quels sont les dossiers protégés par l’anti-ransomware :

Comme vous le voyez, il s’agit des dossiers Documents, Pictures, Videos, Music et Desktop de votre compte et du compte Public ainsi que de votre dossier Favorites.

Si vous le désirez, vous pouvez ajouter un ou plusieurs autres dossiers à la liste en cliquant sur l’icône Plus qui précède l’étiquette Ajouter un dossier protégé. Généralement, cela n’est pas nécessaire car les ransomware visent les dossiers protégés par défaut par Microsoft.


Aujourd’hui, un membre de Mediaforma (Jacques G., il se reconnaitra) me demandait par mail comment créer un raccourci dans la barre des tâches pour accéder à toutes les applications installées sur l’ordinateur. J’ai pensé que ma réponse pourrait être utile à d’autres personnes. Vous êtes intéressé ? Cet article va vous montrer comment procéder.

Si, vous aussi, vous avez des questions sur Windows 10, posez-les en cliquant sur ce lien et je vous répondrai rapidement.

Première étape – Création d’un raccourci sur le bureau

Cliquez du bouton droit sur une partie inoccupée du bureau de Windows, pointez Nouveau et cliquez sur Raccourci. La boîte de dialogue Créer un raccourci s’affiche. Dans la zone de texte Entrez l’emplacement de l’élément, tapez %windir%\explorer.exe shell:Appsfolder, puis cliquez sur Suivant :

Donnez un nom au raccourci puis cliquez sur Terminer :

Une icône de raccourci est ajoutée sur le bureau de Windows :

Seconde étape – Création du raccourci dans la barre des tâches

Cliquez du bouton droit sur le raccourci que vous venez de créer et sélectionnez Epingler à la barre des tâches dans le menu contextuel. Une nouvelle icône s’affiche à droite de celles qui se trouvaient déjà dans la barre des tâches :

Désormais, il vous suffit de cliquer sur cette icône pour obtenir la liste des applications installées sur l’ordinateur :

Remarque

Si vous préférez, vous pouvez épingler le raccourci à l’écran de démarrage. Cliquez du bouton droit sur l’icône de raccourci du bureau et sélectionnez Epingler à l’écran de démarrage dans le menu contextuel. Le raccourci est ajouté après les icônes déjà présentes dans la partie droite du menu Démarrer :

Vous voulez aller plus loin ?

Je vous conseille de lire l’article Windows 10 – Commandes Shell qui présente de nombreuses autres commandes dignes d’intérêt. Vous pourrez en créer des raccourcis en utilisant la technique qui a été décrite dans cet article.


Le gestionnaire des tâches ne cesse de s’améliorer au fil des versions du système. Pour avoir un aperçu de ses possibilités dans Windows 10 Creators Update, lisez l’article « Windows 10 – Gestionnaire des tâches« .

Windows 10 Fall Creators Update innove encore en ajoutant un onglet GPU (Graphic Processing Unit ou Processeur graphique en français) dans le gestionnaire des tâches. Ouvrez le gestionnaire des tâches en appuyant simultanément sur les touches Contrôle, Maj et Echap. Personnellement, j’aime beaucoup ce raccourci clavier. Au fur et à mesure de son utilisation, j’ai trouvé qu’il suffisait de deux doigts pour le taper : le pouce appuie en même temps sur Contrôle et Majuscule, puis l’index appuie sur Echap :

La boîte de dialogue Gestionnaire des tâches s’affiche. Basculez sur l’onglet Performances et cliquez sur GPU 0 :

Selon la carte graphique utilisée, vous aurez peut-être un, deux ou trois GPU. Dans cet ordinateur, la carte graphique est intégrée au processeur, un Pentium G3220.

Ces informations vous seront utiles pour savoir si votre GPU a du mal à suivre les cadences infernales que vous lui imposez lorsque vous faites de la compression vidéo, de la lecture vidéo ou lorsque vous jouez. Ou au contraire, si vous pouvez (par exemple) pousser un peu plus la résolution sur un jeu en constatant que votre GPU est un peu trop sous-utilisé.


Avec Windows 10 Fall Creators Update, il est très simple de partager un fichier ou un dossier depuis l’Explorateur de fichiers. Ouvrez l’Explorateur de fichiers, cliquez du bouton droit sur le fichier ou le dossier à partager et choisissez Partager dans le menu contextuel :

La boîte de dialogue Partager s’affiche. Vous pouvez partager la sélection avec :


Le mode de fonctionnement « Power Throtting » ralentit les applications en arrière-plan pour allonger la durée de fonctionnement de la batterie d’un portable. Ce mode de fonctionnement n’est disponible que sur des ordinateurs équipés de processeur Intel de 6ème génération ou ultérieure, compatibles avec la technologie Intel Speed Shift. D’après Microsoft, un gain d’énergie de 11% pourrait découler de son utilisation.

La gestion du Power Throtting peut se faire en cliquant sur l’icône de la batterie dans la zone de notification. Ajustez le curseur pour obtenir le mode d’économie d’énergie désiré :

Vous pouvez également choisir de désactiver le Power Throtting sur certaines applications. Cliquez sur Démarrer, tapez batterie, puis cliquez sur Economiseur de batterie dans la partie supérieure du menu Démarrer. La boîte de dialogue Paramètres s’affiche, onglet Batterie sélectionné :

Cliquez sur Utilisation de la batterie par application. Cliquez sur l’application pour laquelle vous voulez désactiver le Power Throtting. Décochez la case Laisser Windows décider quand cette application peut s’exécuter en arrière-plan. Une deuxième case à cocher nommée Autoriser l’application à exécuter des tâches en arrière-plan apparait. Assurez-vous qu’elle est décochée puis fermez la boîte de dialogue des paramètres :


Deux nouvelles possibilités ont été ajoutées à l’Assistant Stockage dans Windows 10 Fall Creators Update. Désormais, vous pouvez automatiser la suppression des fichiers du dossier Téléchargements qui n’ont pas été modifiés depuis 30 jours, mais aussi, la suppression des versions précédentes de Windows (dossier Windows.Old).

Cliquez sur Démarrer, tapez stockage et cliquez sur Stockage dans la partie supérieure du menu Démarrer. La boîte de dialogue des paramètres s’affiche, onglet Stockage sélectionné :

Assurez-vous que l’interrupteur Assistant stockage est activé et cliquez sur Modifier la manière dont nous libérons de l’espace. Une nouvelle boîte de dialogue s’affiche.

Vous pouvez supprimer :

  • Les fichiers temporaires que les applications n’utilisent pas.
  • Les fichiers qui se trouvent dans la Corbeille depuis plus de 30 jours.
  • Les fichiers du dossier Téléchargements qui n’ont pas été modifiés depuis 30 jours.
  • Les versions précédentes de Windows.