Médiaforma

Définir des étiquettes pour vos articles

Print Friendly

Il y a quelques années, le panneau Etiquettes de WordPress était traduit par « Mots-clefs » dans l’interface d’administration de WordPress.

Si vous pensez que les étiquettes sont des mots-clés qui vont être utilisés par les moteurs de recherche pour le référencement naturel, vous vous trompez. J’ai moi-même fait cette erreur jusqu’à ce qu’un internaute m’incite à réviser mon jugement…

Les étiquettes (ou tags) sont des mots qui permettent de regrouper vos articles par sujets. Supposons par exemple que vous écriviez plusieurs articles en rapport avec le Registre de Windows. En affectant l’étiquette « registre » à ces articles, WordPress crée une page qui rassemble tous les articles qui portent ce mot-clé, à l’URL suivante :

 http://nom_de_domaine/tag/registre

Voici par exemple quelques-uns des articles du site Mediaforma Learning regroupés sous l’étiquette « registre » :

Il est donc important d’utiliser les étiquettes en conséquence de cause et avec parcimonie. Imaginez que vous définissiez une dizaine d’étiquettes pour chacun de vos articles et qu’aucune de ces étiquettes ne soient communes entre vos différents articles. WordPress créera autant de pages tag/étiquette que vous avez défini d’étiquettes. A cause de cela, les moteurs de recherches peuvent vous sanctionner en jugeant que vous faites du référencement abusif. Aussi appelé spamdexing, cette technique consiste à ajouter des mot-clés sans rapport avec l’article et à les dissimuler aux yeux des visiteurs. Tout ceci pour être mieux indexé…

Les étiquettes de WordPress sont donc un très bon outil, à condition de les utiliser intelligemment !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos réseaux...
 
Comments

Je crois qu’il y a confusion déjà ce ne sont pas des mots-clefs mais des étiquettes et cela n’influe en rien sur le référencement au contraire même ce système mal utilisé va complètement casser le référencement.
il aurait été judicieux de faire une capture-écran de la dernière version de WordPress 4.4.2, car là ça doit être une 3.*.
Du grand n’importe quoi.

Bonjour OneShot,

Je vous remercie d’avoir mis le doigt là-dessus. Je me suis effectivement trompé et je vais rectifier le tir cet après-midi.
Avec toutes mes excuses pour ceux qui auront lu cet article…

Leave a Reply