Médiaforma

Java – Les types composites

Print Friendly

Comme nous l’avons vu précédemment, Java implémente un certain nombre de types simples : boolean, byte, char, double, float, int, long et short. Pour compliquer les choses – disons plutôt pour faciliter la vie des programmeurs C – des types composites sont également disponibles dans le langage Java : Boolean, Character, Double, Float, Integer, Long, Number et String.

Si les types simples s’appliquent à des variables, les types composites concernent uniquement des objets.

Par exemple, pour définir une variable int, vous utiliserez l’instruction :

int i;

Alors que pour définir un objet Integer, vous utiliserez l’instruction :

Integer I;

Si a priori, il semble que peu de différences existent entre ces deux types de données, les lignes suivantes auront tôt fait de vous convaincre du contraire.

Pour affecter une valeur à une variable simple, il suffit d’utiliser le signe « = », par exemple :

int i;
i = 3;

ou encore :

int i = 3;

Pour initialiser un objet composite, il faut utiliser un constructeur. Ce dernier porte par définition le même nom que la classe dont il dépend et commence toujours par une lettre majuscule.

Par exemple, l’instruction ci-après définit un objet Integer et lui affecte la valeur 10 :

Integer I = new Integer(10);

Ou encore, l’instruction suivante définit un objet String et lui affecte la chaîne « Ceci est un objet String » :

String S = new String("Ceci est un objet String");

Les différences vont beaucoup plus loin. Les objets composites sont accessibles par l’intermédiaire de méthodes alors que les variables simples sont manipulées à l’aide des opérateurs et mots clés du langage Java.

Dans la section suivante, nous allons présenter les variables et méthodes rattachées aux types composites Boolean, Character, Double, Float, Integer, Long, Number et String. Après leur lecture, vous serez en mesure de choisir qui d’une variable simple ou d’un objet est le mieux adapté à la résolution d’un problème donné.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos réseaux...
 
Comments

No comments yet.

Leave a Reply