Médiaforma

All posts tagged e-mail

Cliquez sur le message à imprimer dans le volet d’en-têtes. Basculez sur l’onglet Fichier du ruban, puis cliquez sur Imprimer. Vous pouvez également appuyer sur Ctrl + P pour obtenir le même résultat. Dans la vue Backstage, vous pouvez choisir l’imprimante à utiliser, si plusieurs imprimantes sont disponibles.

Cliquez sur Options d’impression. La boîte de dialogue Imprimer vous permet de choisir :

  • Le nombre de copies à imprimer. Dans le cas d’une impression multiple, sélectionnez l’option Copies assemblées si vous souhaitez imprimer des jeux de copies séparés.
  • Les pages à imprimer : tout ou seulement les pages spécifiées.
  • La mise en page et le style de l’impression.

Si vous souhaitez imprimer les pièces jointes, cochez la case Imprimer les fichiers joints.

Enfin, cliquez sur Imprimer pour lancer l’impression.


Par défaut, tous les messages reçus sont placés dans la boîte de réception. Si vous recevez beaucoup d’e-mails, vous aurez probablement envie de les organiser dans plusieurs dossiers pour faciliter leur lecture.

Pour créer un nouveau dossier, cliquez du bouton droit sur le dossier Boîte de réception dans le volet de navigation et sélectionnez Nouveau dossier dans le menu.

Définissez le nom du nouveau dossier et appuyez sur la touche Entrée du clavier. Vous pouvez maintenant déplacer certains messages dans ce nouveau dossier en utilisant la technique de glisser-déposer de Windows.


Dans une rubrique précédente, vous avez appris à vérifier la validité d’une adresse e-mail en utilisant une expression régulière. Ici, nous allons utiliser une autre technique. Une adresse e-mail sera jugée correcte si elle contient un caractère « @ » et un caractère « .« .

Le corps du document contient un formulaire nommé form1. Ce formulaire héberge une zone de texte nommée texte1 et un bouton qui exécute la fonction JavaScript verif() lorsqu’il est cliqué.

Examinons le code JavaScript.

La première instruction mémorise dans la variable t1 le contenu de la zone de texte.

La ligne 9 teste la présence des caractères « @ » et « . » dans la chaîne. Pour cela, on utilise la fonction JavaScript indexOf(). Cette dernière renvoie la valeur -1 si la chaîne recherchée n’est pas trouvée. Elle renvoie la position de la chaîne si elle est trouvée. En testant si la valeur retournée par la première fonction est différente de -1, on s’assure que la chaine contenue dans la zone de texte contient le caractère « @« . D’une manière similaire, en testant si la valeur retournée par la deuxième fonction est différente de -1, on s’assure que la chaine contenue dans la zone de texte contient le caractère « .« . SI ces deux conditions sont réunies, une boîte de message indiquant que l’adresse e-mail semble correcte est affichée. Dans le cas contraire, une boîte de message indiquant que l’adresse e-mail est incorrecte est affichée.


Pour envoyer un e-mail à partir d’un script PHP, vous utiliserez la fonction mail() :

$resultat = mail(destin, titre, texte, de);

Où :

  • destin est l’adresse du destinataire du message ;
  • titre est le titre du message ;
  • texte est le texte (brut ou HTML) envoyé dans le corps du message ;
  • de est l’en-tête du message, composée des éléments suivants, séparés entre eux par un retour charriot (\n) :
    • L’adresse mail de l’émetteur du message ;
    • Le type MIME du message ;
    • Le type du contenu ;
    • Le charset utilisé dans le message.

Voici un exemple de code :

<?php
  $titre = "Envoi de mail par PHP";
  $texte = "<font color=\"red\">Ce mail a été envoyé depuis <b>un script PHP</b>.</font>";
  $destinataire="prenom.nom.@fai.com";
  $delapartde = "expediteur@fai.com";
  $from  = "From:".$delapartde."\n";
  $from .= "MIME-version: 1.0\n";
  $from .= "Content-type: text/html;
  charset= UTF-8\n";
  if (!mail($destinataire,$titre,$texte,$from))
    echo "Un problème s'est produit lors de l'envoi du message. Recommencez SVP.";
?>

Dans un premier temps, les données à transmettre à la fonction mail sont stockées dans les variables $titre, $destinataire, $texte et $from. Remarquez les diverses informations embarquées dans la variable $from :

  • le nom de l’expéditeur,
  • le type mime du message,
  • le type du message,
  • le type d’encodage du message.

Toutes ces informations sont séparées par des retours charriot.

Il ne reste plus qu’à envoyer le message avec la fonction mail. Si la valeur retournée par cette fonction est false, le mail n’a pas été envoyé. Dans ce cas, un message d’erreur est affiché.


Quelques lignes de JavaScript vont suffire pour vérifier si la syntaxe d’une adresse e-mail est valide. Voici le code utilisé :

Le document HTML contient un titre H2, une zone de texte et un bouton. Lorsque l’utilisateur clique sur le bouton, la fonction teste_mail() est exécutée.

Cette fonction commence par récupérer l’adresse e-mail qui a été tapée dans la zone de texte d’identifiant mail. La ligne suivante stocke une expression régulière dans la variable modele. Cette expression représente l’allure que devrait avoir une adresse e-mail :

  • Une première partie composée d’une chaîne de taille quelconque pouvant contenir des « . », des ‘-‘ et des ‘_’.
  • Le caractère @.
  • Une chaîne d’au moins deux caractères et pouvant contenir des caractères « . ».
  • Un point décimal.
  • Une chaîne de 2 à 4 caractères alphabétiques.

En fournissant l’adresse e-mail tapée par l’utilisateur à la fonction exec() et en appliquant cette fonction à l’expression régulière, on obtient :

  • une chaîne non vide si l’adresse e-mail correspond à l’expression régulière
  • une chaîne vide dans le cas contraire.

L’adresse entrée est donc syntaxiquement correcte si la chaîne retournée est non vide. Un message indiquant que la syntaxe de l’adresse e-mail est correcte est alors affiché. Dans le cas contraire, un autre message indiquant que l’adresse e-mail n’est pas correcte est affiché.


Pour éviter qu’une adresse e-mail ne soit subtilisée par les robots qui parcourent le Web, le plus simple est de la convertir en une suite de caractères ASCII de type « g ». Pour cela, vous pouvez définir une fonction PHP dans laquelle les caractères de l’adresse e-mail sont parcourus un par un (avec la fonction substr()) et convertis en une suite de caractères ASCII avec la fonction ord(). Pour connaitre le nombre de caractères de l’adresse e-mail, vous utiliserez la fonction strlen() :

substr(chaine, position, longueur)

Où chaîne est la chaîne à parcourir, position la position du caractère à extraire et longueur est égal à 1 pour extraire un seul caractère.

Examinez le code suivant. La fonction proteger() retourne l’adresse e-mail qui lui est passée sous la forme d’une suite de codes ASCII.

<?php
  function proteger($adr) {
    $adresseCodee = "";
    for ($i=0; $i<strlen($adr); $i++)
      $adresseCodee .= "&#" . ord(substr($adr, $i, 1)) . ";";
    return $adresseCodee;
  }
  echo "<a href='" . proteger("mailto:admin@mediaforma.com") . "'>Pour nous joindre, cliquez ici</a>";
?>
ord(caractère)

retourne le code ASCII du caractère qui lui est passé en argument.

strlen(chaine)

retourne la longueur de la chaîne qui lui est passée en argument.
 

Ici, l’adresse email est utilisée dans un lien hypertexte.

Exécutez ce code dans WAMP Server. Comme vous pouvez le voir, le lien est opérationnel. Appuyez sur la touche Alt pour afficher le système de menus d’Internet Explorer et exécutez la commande Source dans le menu Affichage. L’adresse email affichée dans le lien est constituée d’une suite de codes ASCII. Ces informations sont incompréhensibles par les robots qui parcourent le Web. Votre adresse ne sera donc pas spammée.

 


Les liens peuvent également être utilisés pour envoyer des messages e-mail. Pour cela, il suffit d’insérer le mot « mailto » suivi du caractère « : » et de l’adresse e-mail du correspondant.

Dans cet exemple, la ligne 6 définit un lien sur le texte « Cliquez ici pour m’envoyer un message ». Lorsque ce texte est cliqué, un nouveau message est créé dans la messagerie par défaut. Le champ A est automatiquement rempli avec l’adresse e-mail qui suit le mot mailto. Il ne reste plus qu’à indiquer l’objet du message et à rédiger le message.

Si vous le souhaitez, il est également possible de remplir automatiquement un ou plusieurs autres champs en utilisant les paramètres suivants :

  • ?subject=, suivi de l’objet du message ;
  • &cc=, suivi du ou des destinataires secondaires du message ;
  • &bcc, suivi d’un ou de plusieurs destinataires secondaires. Chacun des destinataires du message ne verra pas le ou les destinataires spécifiés dans ce champ.
  • &body=, suivi du texte du message.

Dans cet exemple, un e-mail est envoyé à l’adresse prenom.nom@fai.com. L’objet du message est « Premier contact ». Le mail est également envoyé à admin@html5.com et le corps du message contient le mot Bonjour, suivi d’une virgule.