Médiaforma

All posts in word 2010-articles

Tous les documents sont basés sur un modèle. S’il n’est pas spécifié, le modèle utilisé par défaut est “Normal.dotm“. Un modèle peut contenir du texte et des éléments graphiques. Il mémorise également les paramètres de votre environnement : insertions automatiques, affectations de touches, macros, personnalisation du Ruban, mises en forme spéciales, styles personnels, etc.

Pour créer un document basé sur un modèle spécifique, sélectionnez l’onglet Fichier dans le Ruban, puis cliquez sur Nouveau. Sous Modèles disponibles, cliquez sur Exemples de modèles pour accéder aux modèles actuellement installés. Cliquez sur l’un d’eux en vous aidant de son aperçu, puis cliquez sur Créer pour créer un nouveau document basé sur ce modèle.

Vous pouvez également accéder à de nombreux modèles complémentaires sur Office.com. Sélectionnez l’onglet Fichier dans le Ruban. Cliquez sur Nouveau.

Dans l’écran Backstage, sous Modèles Office.com, choisissez une catégorie et éventuellement une sous-catégorie.

Cliquez sur le modèle que vous souhaitez utiliser, puis sur Télécharger. Quelques instants plus tard, un nouveau document basé sur ce modèle est ouvert. Il ne vous reste plus qu’à le modifier à votre convenance.


Les blocs de construction vous permettent d’insérer des contenus sophistiqués dans vos documents.

Word 2010 regroupe les blocs de construction dans plusieurs galeries, réparties sous les onglets Insertion, Références et Mise en page du Ruban. Par exemple, dans l’onglet Insertion, vous pouvez utiliser les blocs de construction Page de garde, En-tête, Pied de page, Numéro de page, Zone de texte et Equation.

Si nécessaire, vous pouvez ajouter vos propres blocs de construction dans les galeries existantes :

  1. Sélectionnez le texte ou graphique à convertir en bloc de construction.
  2. Sélectionnez l’onglet approprié dans le Ruban.
  3. Cliquez sur l’icône de la galerie où vous souhaitez insérer la sélection et sélectionnez Enregistrer la sélection dans la galerie.

A titre d’exemple, pour insérer une page de garde personnelle dans la galerie des pages de garde, définissez cette page de garde, sélectionnez son contenu, basculez sur l’onglet Insertion, cliquez sur Page de garde, dans le groupe Pages et sélectionnez Enregistrer la sélection dans la galerie de pages de garde. Donnez un nom au nouveau bloc de construction et validez en cliquant sur OK.

Pour utiliser ce bloc de construction, il suffit de le choisir dans la galerie qui l’héberge. Ici, la galerie Pages de garde.


Pour illustrer l’insertion automatique, nous allons associer l’abréviation « CQFD » avec le texte non abrégé « Ce qu’il fallait démontrer ».

Sélectionnez l’onglet Fichier dans le Ruban et cliquez sur Options. Dans la boîte de dialogue Options Word, sélectionnez l’onglet Vérification puis cliquez sur Options de correction automatique. Dans la boîte de dialogue Correction automatique, tapez CQFD dans la zone de texte Remplacer et Ce qu’il fallait démontrer dans la zone de texte Par.

Cliquez sur Ajouter, sur OK puis sur OK.

A partir de maintenant, il vous suffit de taper CQFD suivi d’un espace, d’une virgule, d’un point-virgule ou d’un passage à la ligne volontaire pour que ces quatre lettres soient remplacées par le texte Ce qu’il fallait démontrer.


Pour créer un nouvel en-tête, sélectionnez l’onglet Insertion dans le Ruban, cliquez sur l’icône En-tête dans le groupe En-tête et pied de page et sélectionnez l’un des en-têtes prédéfinis.

D’une façon similaire, pour créer un pied de page, sélectionnez l’onglet Insertion dans le Ruban, cliquez sur l’icône Pied de page dans le groupe En-tête et pied de page et sélectionnez l’un des pieds de page prédéfinis.

Pour modifier l’en-tête que vous venez d’insérer, cliquez sur l’icône En-tête dans le groupe En-tête et pied de page et sélectionnez Modifier l’en-tête dans le menu. Toutes les commandes de mise en forme au niveau caractère et paragraphe peuvent être utilisées. Vous pouvez également faire appel à l’onglet Création. Grâce à lui, vous pourrez, par exemple, insérer les numéros des pages, la date et l’heure de l’impression, des images et/ou des cliparts.


Pour créer une nouvelle section, sélectionnez l’onglet Mise en page dans le Ruban, cliquez sur l’icône Sauts de pages dans le groupe Mise en page et sélectionnez une entrée sous Sauts de section.

Les pages situées de part et d’autre du saut de section peuvent maintenant avoir différentes mises en forme : caractéristiques des pages (format, orientation, taille), en-têtes et pieds de page, nombre de colonnes, filigrane, etc.


Pour mettre en évidence les différents éléments d’une liste, rien de tel qu’une liste à puces ou qu’une liste numérotée. Avant toute chose, sélectionnez les paragraphes concernés.

Dans un deuxième temps, cliquez sur l’icône Puces ou sur l’icône Numérotation dans le groupe Paragraphe, sous l’onglet Accueil.

Si vous voulez utiliser d’autres styles de puces, cliquez sur la flèche à droite de l’icône Puces et choisissez Définir une puce dans le menu. Utilisez un symbole ou une image pour définir la nouvelle puce, puis cliquez sur OK pour confirmer.

Dans le même ordre d’idées, pour utiliser d’autres styles de numérotation, cliquez sur la flèche à droite de l’icône Numérotation et sélectionnez Définir un nouveau format de numérotation dans le menu. Choisissez un style de numérotation, un format de nombre, un alignement, puis cliquez sur OK pour confirmer.


Pour modifier la casse (c’est-à-dire les majuscules et les minuscules) d’un bloc de texte, commencez par le sélectionner, puis appuyez une ou plusieurs fois sur Maj + F3 pour obtenir les caractères désirés.

Vous pouvez également cliquer sur le lanceur de boîte de dialogue Police, et cocher la case Petites majuscules ou Majuscules, selon l’effet recherché.