Médiaforma

All posts tagged externe

Cliquez ici pour accéder au pack eBook+vidéos HTML5, CSS3, JavaScript

Dans la rubrique précédente, vous avez vu que les styles pouvaient être définis dans une feuille de styles, à l’intérieur du document HTML, entre les balises <style> et </style>. Dans cette rubrique, je vais vous montrer comment regrouper les styles dans un fichier annexe.

A titre d’exemple, nous allons redéfinir le style de titre H2. Pour cela, nous créons un nouveau fichier dans Notepad++. Pour modifier le style h2, nous écrivons h2, suivi d’une accolade ouvrante puis d’une accolade fermante. A l’intérieur des accolades, nous définissons les propriétés à modifier :

  • la couleur du texte sera rouge ;
  • la taille des caractères est fixée à 50 pixels ;
  • les caractères seront affichés en italique.

Cette feuille de styles est sauvegardée dans le fichier styles.css.

Pour faire référence à la feuille de styles que nous venons de définir, nous utiliserons la balise <link>, en précisant que :

  • le document référencé est une feuille de styles ;
  • la feuille de styles contient du texte ;
  • le fichier à utiliser est styles.css.

Cette simple balise suffit pour donner accès à tous les styles qui ont été redéfinis dans la feuille de styles.

Le document est affiché dans Internet Explorer avec la commande Launch in IE dans le menu Exécution. Le résultat est bien conforme à ce qui était attendu : les deux balises <h2> ont les caractéristiques définies dans la feuille de styles externe.


Lorsqu’une mémoire de masse amovible (une clé USB ou une autre mémoire flash, un disque dur, un SSD, etc.) est reliée à l’ordinateur, Windows utilise la première lettre d’unité disponible pour la représenter. Si vous utilisez un logiciel qui sauvegarde de façon automatique vos données sur un ou plusieurs lecteurs de disques externes, il se peut que les lettres d’unités de ces lecteurs changent lorsque vous les reliez à l’ordinateur. Dans ce cas, le logiciel de sauvegarde ne sera pas en mesure de faire son travail. Cette rubrique va vous montrer comment affecter une lettre d’unité fixe à une unité de masse amovible pour éviter ce problème.

Cliquez du bouton droit sur le bouton Démarrer et cliquez sur Gestion du disque dans la liste :

Au bout de quelques secondes, une fenêtre intitulée Gestion des disques s’affiche :

La partie supérieure de la fenêtre liste les unités de masse disponibles. La partie inférieure de la fenêtre donne des informations détaillées sur chacune d’entre elles.

Dans cet exemple, un disque externe est relié à l’ordinateur. La première lettre disponible est la lettre M. Il prend donc cette lettre comme nom d’unité. Si vous insérez un disque ou une mémoire de masse avant de connecter ce disque externe, il y a toutes les chances que sa lettre d’unité ne soit plus M.

Pour éviter ce problème, cliquez du bouton droit sur la ligne correspondante dans la partie supérieure de la fenêtre et choisissez Modifier la lettre de lecteur et les chemins d’accès dans le menu.

Une nouvelle boîte de dialogue s’affiche. Cliquez sur Supprimer pour supprimer l’association. Cliquez enfin sur Oui pour valider le détachement.

Cliquez à nouveau du bouton droit sur la ligne correspondant au disque dans la partie supérieure de la fenêtre et choisissez Modifier la lettre de lecteur et les chemins d’accès dans le menu. Cette fois-ci, cliquez sur Ajouter et choisissez une lettre proche de la fin de l’alphabet. Ici par exemple, nous choisissons la lettre Z. Il est donc possible d’insérer des unités de masse qui occuperont les lettres M à Y (soit 13 unités de masse) sans que la lettre affectée au disque externe ne soit modifiée :

Si vous insérez 14 unités de masse et que vous essayez de connecter votre disque externe, le système vous dira que le nombre maximal de lettres d’unité est atteint. Mais il y a fort à parier que vous n’avez pas autant de mémoires de masse. Le problème ne se posera donc jamais.

A partir de maintenant, chaque fois que le disque externe sera connecté, il sera représenté par la lettre Z.