Médiaforma

All posts tagged installation

jQuery est une bibliothèque JavaScript. En d’autres termes, il s’agit d’un fichier d’extension .js, généralement appelé jquery.js. Pour “installer” JavaScript, il suffit de faire référence à ce fichier. Vous pouvez pour cela :

  • Placer le fichier jquery.js à l’endroit où sont hébergés les autres fichiers qui constituent votre site Web.
  • Faire appel à un CDN (Content Delivery Network)

Dans le cadre d’un Intranet d’entreprise, la solution la plus performante consiste à placer le fichier jquery.js sur le serveur Web de l’entreprise. Dans le cas d’un site Web traditionnel, la meilleure solution consiste à utiliser un CDN, en particulier si le site a beaucoup de visiteurs. En effet, le fichier jquery.js sera chargé depuis un serveur externe au site et ainsi, n’entamera pas sa bande passante. Enfin, dans la phase de développement d’un site Web ou d’un Intranet, le mieux consiste à placer le fichier jquery.js sur l’ordinateur du développeur. C’est la solution qui donnera les meilleurs temps de réponse.

Utilisation locale de jQuery

Rendez-vous sur le site http://jquery.com. Téléchargez la dernière version en date de jQuery, sous une forme non compressée. Optez pour :

  • Une version 2.x si vous êtes sûrs que les navigateurs Internet Explorer 6, 7 et 8 ne seront jamais utilisés pour accéder à vos pages.
  • Une version 1.x si ces navigateurs sont susceptibles d’être utilisés.

Ici par exemple, nous choisissons la version 1.10.1 :

Sauvegardez le fichier téléchargé dans un dossier quelconque. Par exemple dans le dossier c:\jquery et renommez-le en jquery.js (pour faciliter l’écriture par la suite).

Utilisation de jQuery à partir d’un CDN

Vous n’avez rien à installer sur l’ordinateur local : il vous suffit de faire référence à la bibliothèque jQuery sur le CDN. Par exemple, en utilisant une des deux URL suivantes :

http://code.jquery.com/jquery.min.js

http://ajax.googleapis.com/ajax/libs/jquery/1/jquery.min.js

 


Une icône représentant WAMP Server devrait se trouver dans la Zone de notification. Si ce n’est pas le cas, tapez wamp dans le menu Démarrer (Windows XP/7) ou dans la page d’accueil (Windows 8) et cliquez sur Start WampServer. Quelques secondes plus tard, une icône représentant Wamp Server est disponible dans la Zone de notification :

Par défaut, WAMP s’installe en anglais. Pour lui faire parler la langue de Molière, cliquez du bouton droit sur son icône, pointez Language et cliquez sur French.

Pour savoir si WAMP s’est bien installé, cliquez sur son icône et choisissez Localhost dans le menu. Au bout de quelques instants, la page d’accueil de WAMP Server s’affiche dans votre navigateur par défaut. Apache est donc opérationnel :

Remarque
Si cette page refuse de s’afficher, relancez Apache. Pour cela, cliquez sur l’icône de WAMP Server, puis sur Redémarrer les services.
Si cela n’a toujours aucun effet, désinstallez puis réinstallez WAMP Server.

Descendez vers le bas de la page.

La section Vos Projets doit être vide. Ce qui est normal puisque vous n’avez encore écrit aucun code en PHP :

Pour créer un premier projet :

  1. Lancez l’Explorateur de fichiers de Windows.
  2. Déplacez-vous dans le dossier c:\wamp\www\ et créez le dossier monPremierProjet.

Rendez-vous sur la page http://localhost. La section Mon Projet doit maintenant faire référence au dossier monPremierProjet :

Vous pouvez cliquer sur monPremierProjet. Bien entendu, ce dossier ne contient aucun fichier puisque vous n’en avez encore créé aucun :


Après cet aparté nécessaire sur les langages HTML, CSS et JavaScript, nous allons (enfin !) commencer à programmer en PHP/MySQL.

Mais avant d’écrire du code, vous devez installer votre environnement de travail.

Notepad++

Pour améliorer la lisibilité et faciliter la localisation des erreurs de frappe, vous allez saisir votre code PHP dans un éditeur de texte. Vous pouvez utiliser le Bloc-Notes de Windows, mais je vous conseille plutôt d’installer un éditeur de texte qui comprend le code PHP et qui colore syntaxiquement le code.

Rendez-vous sur la page http://notepad-plus-plus.org/fr/ et installez Notepad++.

WAMP Server

Le code va être testé localement. Pour cela, vous allez installer :

  1. Un serveur Web Apache. C’est lui qui sera chargé de délivrer les pages Web aux visiteurs. Par défaut, Apache ne peut gérer que des sites statiques, constitués de pages HTML. Pour programmer en PHP, vous devez installer le support des langages PHP et MySQL dans ce serveur.
  2. Le plugin PHP pour Apache. Ainsi, Apache sera en mesure de traiter des pages écrites en PHP.
  3. Le logiciel de gestion de bases de données MySQL. Vous pourrez ainsi créer des bases de données et les interroger pour créer vos pages Web dynamiquement.

Plusieurs paquetages incluant Apache, PHP et MySQL sont disponibles. Par exemple :

  • WAMP Server sous Windows
  • MAMP sous Mac OS X
  • XAMPP sous Linux

Vous travaillez certainement sur un ordinateur fonctionnant sous Windows XP, 7 ou 8. Dans ce cas, rendez-vous sur la page http://sourceforge.net/projects/wampserver/ et installez le logiciel WAMP Server.

A la fin de l’installation, le pare-feu de Windows se manifeste :

Cliquez sur Autoriser l’accès pour autoriser Apache à communiquer sur votre réseau.

Acceptez toutes les options par défaut jusqu’à la fin de l’installation.


Pour tester localement vos servlets, vous aurez besoin d’un serveur local compatible avec les servlets : Tomcat par exemple. Rendez-vous sur la page http://tomcat.apache.org/download-80.cgi et téléchargez le programme 32-bit/64-bit Windows Service Installer :

 

 

Exécutez ce programme en acceptant toutes les options par défaut.

 

 

Une fois Tomcat installé et lancé, une icône dans la Zone de notification indique que Tomcat est actif :

 

 

Ouvrez votre navigateur Web et allez sur la page http://localhost:8080. Voici ce que vous devriez obtenir :

 

 


Les fichiers de WordPress se trouvent maintenant dans votre espace Web. Ouvrez votre navigateur Web et affichez la page wp-admin/install.php de votre site Web. Par exemple, si votre nom de domaine est www.exemple.com, tapez http://www.exemple.com/wp-admin/install.php dans la barre d’adresse du navigateur et appuyez sur la touche Entrée.

Quelques instants plus tard, un formulaire s’affiche. Complétez-le en définissant le nom du site, l’identifiant de connexion à l’interface d’administration de WordPress et le mot de passe associé. Entrez ce mot de passe à deux reprises. Entrez une adresse e-mail valide et cliquez sur Installer WordPress.

Quelques instants suffisent pour finaliser l’installation. Bienvenue dans le monde magique de WordPress !


Pour développer des applications en Java, vous allez installer plusieurs logiciels.

Installation du JDK pour créer les premières applications console

Téléchargez le JDK ici :

http://www.oracle.com/technetwork/java/javase/downloads/index-jsp-138363.html#javasejdk

Selon vos fonctions, vous pouvez télécharger l’un de ces JDK :

  • Développeurs : le JDK (Java Development Kit) ;
  • Administrateurs qui exécutent des applications JAVA sur un serveur : Server JRE (Server Java Runtime Environment) ;
  • Utilisateurs finaux : JRE (Java Runtime Environment).

Comme vous lisez ces lignes, vous êtes certainement un futur programmeur Java. Vous allez donc télécharger le JDK. Dans le groupe d’options Java Platform, Standard Edition, cliquez sur DOWNLOAD, sous JDK :

 

Une nouvelle page s’affiche. Sélectionnez l’option Accept License Agreement et téléchargez la version 32 ou 64 bits de JDK :

Installez le JDK en acceptant les réglages par défaut.

Ajout d’une variable d’environnement

Lorsque Java est installé, vous devez modifier une variable d’environnement pour que le compilateur Java (javac) soit accessible dans tous les dossiers de l’arborescence Windows.

Ouvrez l’Explorateur de fichiers. Déplacez-vous dans le dossier C:\Program Files\Java\jdk1.8.0_05\bin. Copiez ce chemin dans le presse-papiers :

Appuyez ensuite sur Windows et Pause pour afficher la boîte de dialogue Système. Cliquez sur Paramètres système avancés dans la partie gauche de la boîte de dialogue. Une nouvelle boîte de dialogue intitulée Propriétés système s’affiche. Sous l’onglet Paramètres système avancés, cliquez sur Variables d’environnement.

Si vous utilisez Windows 8, allez dans l’écran d’accueil, tapez environnement et cliquez sur Modifier les variables d’environnement système.

Il existe deux types de variables d’environnement dans Windows :

  • Les variables système sont des variables globales. Si vous les modifiez, tous les utilisateurs seront concernés.
  • Les variables utilisateur sont spécifiques à l’utilisateur courant. Si vous les modifiez, lui seul est concerné.

Sous Variables système, double-cliquez sur Path. Ajoutez un point-virgule et le chemin du compilateur Java à la fin de la variable d’environnement path, puis refermez toutes les boîtes de dialogue ouvertes en cliquant sur OK :

Ouvrez une invite de commande et vérifiez que la commande javac (le compilateur java) est comprise sans spécifier son chemin.

 

Ca y est, vous pouvez développer vos premières applications Java !


Vous pouvez installer Windows 8 Consumer Preview dans une machine virtuelle … à condition que votre processeur supporte la virtualisation.

Première étape

Ouvrez votre navigateur Web et allez sur la page https://www.virtualbox.org/wiki/Downloads. Téléchargez la dernière version du logiciel en cliquant sur le lien VirtualBox for Windows hosts.

Deuxième étape

Lancez VirtualBox. Pour cela, cliquez sur Démarrer, tapez virtual dans la zone de texte Rechercher et cliquez sur Oracle VM VirtualBox, dans la partie supérieure du menu Démarrer.

Cliquez sur l’icône New, dans le coin supérieur gauche de la fenêtre, puis sur Suivant. Donnez un nom à la machine virtuelle. Sélectionnez Microsoft Windows dans la première liste déroulante. Sélectionnez Windows 8 ou Windows 8 (64 bits) dans la seconde liste déroulante.

Cliquez sur Suivant et sélectionnez la quantité de mémoire que vous souhaitez allouer à la machine virtuelle. Pour votre information, la version 32 bits de Windows 8 a besoin d’au moins 1 Go de mémoire, et la version 64 bits d’au moins 2 Go. Ceci étant dit, plus vous affecterez de mémoire à la machine virtuelle, meilleur sera son comportement.

Cliquez sur Suivant. Cochez la case Disque d’amorçage et sélectionnez l’option Créer un nouveau disque dur.

Cliquez sur Suivant. Sélectionner l’option VDI (VirtualBox Disk Image) puis cliquez sur Suivant. Sélectionnez l’option Dynamiquement alloué, puis cliquez sur Suivant. Assurez-vous que le disque virtuel a une taille minimale de 16 Go pour la version 32 bits de Windows 8, ou 20 Go pour la version 64 bits de Windows 8.

Cliquez sur Suivant, sur Créer, puis sur Créer pour créer votre machine virtuelle. La machine virtuelle apparaît dans le volet gauche de VirtualBox.

Cliquez sur la machine virtuelle puis sur le bouton Configuration. Cette action affiche la boîte de dialogue Paramètres. Sélectionnez l’onglet Système. Assurez-vous que la case Activer les IO APIC est cochée, puis sélectionnez ICH9 dans la liste déroulante Chipset.

Basculez sur l’onglet Processeur et choisissez le nombre de processeurs à utiliser dans la machine virtuelle. Vérifiez aussi que la case Activer PAE/NX est cochée. Basculez sur l’onglet Accélération. Cochez la case Activer VT-x/AMD-V pour utiliser la virtualisation matérielle Intel VT-x ou AMD-V.

Sélectionnez l’onglet Stockage dans le volet gauche. Cliquez sur Contrôleur IDE et choisissez ICH6 dans la liste déroulante Type.

Cliquez sur l’icône Vide. Sous Attributs, cliquez sur l’icône Configuration du lecteur de CD/DVD virtuel, puis sur la commande Choisissez un fichier de CD / DVD virtuel. Désignez le fichier ISO à utiliser et cliquez sur Ouvrir.

Basculez sur l’onglet Réseau dans le volet gauche. Cochez la case Activer la carte réseau, sélectionnez NAT dans la liste déroulante Mode d’accès réseau, cliquez sur Avancé, puis sélectionnez Intel PRO/1000 MT Desktop dans la liste Type de carte.

Basculez sur l’onglet Son dans le volet gauche. Cochez la case Activer le son. Sélectionnez Windows DierctSound dans la liste déroulante Pilote audio hôte et Intel Audio HD dans la liste Contrôleur audio.

Validez tous ces réglages en cliquant sur OK. La boîte de dialogue Paramètres se ferme : votre machine virtuelle est maintenant totalement configurée.

Cliquez sur Start pour démarrer l’installation de Windows 8 dans la machine virtuelle. Suivez les directives de l’Assistant d’installation. Dans quelques minutes, vous devriez être prêt à virtualiser Windows 8.

Ce sujet est disponible en vidéo

Vous voulez tester Windows 8 ?
Il existe un pack Mediaforma pour vous assister