Médiaforma

All posts tagged mise en page

La mise en page GridLayout définit un quadrillage dans lequel sont placés les objets, de la gauche vers la droite et du haut vers le bas.

Le constructeur de la classe GridLayout admet trois syntaxes :

public GridLayout();
public GridLayout(int rows, int cols);
public GridLayout(int rows, int cols, int hgap, int vgap);

rows et cols correspondent au nombre de lignes et de colonnes du quadrillage et hgap et vgap à l’espacement entre les diverses cellules du quadrillage. La première syntaxe définit un layout avec une ligne et une colonne.

Exemples :

Ce premier exemple définit une grille composée de trois lignes et deux colonnes. L’espacement entre les divers objets correspond à l’espacement standard.

import java.awt.GridLayout;
import javax.swing.JButton;
import javax.swing.JFrame;
import javax.swing.JPanel;

public class GLayout extends JFrame{
    public GLayout(){
        JPanel container = new JPanel();
        this.setTitle("Grid Layout");
        this.setSize(300, 150);
        this.setDefaultCloseOperation(JFrame.EXIT_ON_CLOSE);
        container.setLayout(new GridLayout(3,2));
        container.add(new JButton("Test"));
        container.add(new JButton("de"));
        container.add(new JButton("la"));
        container.add(new JButton("classe"));
        container.add(new JButton("GridLayout"));
        this.setContentPane(container);
        this.setVisible(true);
    }
    public static void main(String[] args) {
        GLayout gl = new GLayout();
    }
}

Voici le résultat :

 

 

Ce deuxième exemple conserve un alignement sur trois lignes et deux colonnes, mail il modifie également l’espacement horizontal et vertical entre les objets :

import java.awt.GridLayout;
import javax.swing.JButton;
import javax.swing.JFrame;
import javax.swing.JPanel;

public class GLayout extends JFrame{
    public GLayout(){
        JPanel container = new JPanel();
        this.setTitle("Grid Layout");
        this.setSize(600, 500);
        this.setDefaultCloseOperation(JFrame.EXIT_ON_CLOSE);
        container.setLayout(new GridLayout(3,2, 60, 60));
        container.add(new JButton("Test"));
        container.add(new JButton("de"));
        container.add(new JButton("la"));
        container.add(new JButton("classe"));
        container.add(new JButton("GridLayout"));
        this.setContentPane(container);
        this.setVisible(true);
    }
    public static void main(String[] args) {
        GLayout gl = new GLayout();
    }
}

Voici le résultat :

 

 


La mise en page la plus simple (c’est également celle qui est utilisée par défaut) correspond à la classe FlowLayout.

Le constructeur de la classe FlowLayout admet trois syntaxes :

public FlowLayout();
public FlowLayout(int align);
public FlowLayout(int align, int hgap, int vgap);

Dans le premier cas, les objets sont centrés dans l’espace qui leur est réservé.

Dans le deuxième cas, le paramètre align indique l’alignement des objets. Il peut prendre l’une des trois valeurs suivantes :

  • FlowLayout.LEFT;
  • FlowLayout.CENTER;
  • FlowLayout.RIGHT;

Dans le troisième cas, le paramètre align indique toujours l’alignement des objets. Les paramètres hgap et vgap correspondent respectivement à l’espacement horizontal et vertical (en pixels) des objets.

Exemples :

Ce premier exemple utilise l’alignement et l’espacement par défaut. Ici, la fenêtre fait 300×150 pixels. Un JButton, un JLabel et un JTextField sont ajoutés dans un JPanel.

import java.awt.FlowLayout;
import javax.swing.JButton;
import javax.swing.JFrame;
import javax.swing.JLabel;
import javax.swing.JPanel;
import javax.swing.JTextField;

public class FLayout extends JFrame{
    public FLayout(){
        this.setTitle("Flow Layout");
        this.setSize(300, 150);
        this.setDefaultCloseOperation(JFrame.EXIT_ON_CLOSE);
        this.setLocationRelativeTo(null); //Centre fenêtre dans écran
        JPanel container = new JPanel();
        container.setLayout(new FlowLayout());
        container.add(new JButton("un JButton"));
        container.add(new JLabel("un JLabel"));
        container.add(new JTextField("un JTextField"));
        this.setContentPane(container);
        this.setVisible(true);
    }
    public static void main(String[] args) {
        FLayout fl = new FLayout();
    }
}

Le constructeur de la classe FLayout commence par définir les caractéristiques de la fenêtre :

this.setTitle("Flow Layout");
this.setSize(300, 150);
this.setDefaultCloseOperation(JFrame.EXIT_ON_CLOSE);
this.setLocationRelativeTo(null); //Centre fenêtre dans écran

Il définit ensuite un conteneur JPanel et indique que la mise en page sera de type FlowLayout:

JPanel container = new JPanel();
container.setLayout(new FlowLayout());

Puis y ajoute un JButton, un JLabel et un JTextField :

container.add(new JButton("un JButton"));
container.add(new JLabel("un JLabel"));
container.add(new JTextField("un JTextField"));

Le panel est enfin affecté à la fenêtre et la fenêtre est affichée :

this.setContentPane(container);
this.setVisible(true);

La méthode main() se content d’instancier la classe FLayout :

public static void main(String[] args) {
    FLayout fl = new FLayout();
}

Voici le résultat :

 

 

Exercice

Entrainez-vous à :

  1. Créer un FlowLayout aligné à gauche.
  2. Créer un FlowLayout aligné à gauche et dont les éléments sont espacés de 50 pixels horizontalement de 30 pixels verticalement.

Solution

Il suffit d’utiliser les deux autres constructeurs de la méthode setLayout() :

container.setLayout(new FlowLayout(FlowLayout.LEFT));
container.setLayout(new FlowLayout(FlowLayout.LEFT, 50, 30));

Les objets AWT apparaissent en général dans l’ordre dans lequel ils ont été définis. Pour parfaire la mise en page, vous pouvez utiliser plusieurs classes AWT :

  • FlowLayout
  • GridLayout
  • GridBagLayout
  • BorderLayout
  • CardLayout

Les articles suivants vont vous montrer comment utiliser ces diverses mises en page.


En quelques clics souris, les blocs de construction vous permettent d’insérer des contenus sophistiqués dans vos documents.

Word 2013 regroupe les blocs de construction dans plusieurs galeries, réparties sous les onglets INSERTION, RÉFÉRENCES et MISE EN PAGE du ruban. Par exemple, dans l’onglet INSERTION, vous pouvez utiliser les blocs de construction Page de garde, En-tête, Pied de page, Numéro de page, Zone de texte et Equation.

Si nécessaire, vous pouvez ajouter vos propres blocs de construction dans une des galeries existantes :

  1. Sélectionnez le texte ou graphique à convertir en bloc de construction.
  2. Sélectionnez l’onglet approprié dans le ruban.
  3. Cliquez sur l’icône de la galerie où vous souhaitez insérer la sélection et sélectionnez Enregistrer la sélection dans la galerie.

A titre d’exemple, pour insérer une page de garde personnalisée dans la galerie des pages de garde, définissez-la, sélectionnez son contenu, basculez sur l’onglet INSERTION, cliquez sur Page de garde, dans le groupe Pages et sélectionnez Enregistrer la sélection dans la galerie de pages de garde. Donnez un nom au nouveau bloc de construction et validez en cliquant sur OK.

Pour utiliser ce bloc de construction, il suffit de le choisir dans la galerie qui l’héberge. Ici, la galerie Pages de garde.


Avant d’imprimer une présentation, vous devez définir sa mise en page. Sélectionnez l’onglet Création dans le Ruban, puis cliquez sur l’icône Mise en page dans le groupe Mise en page. Cette action affiche la boîte de dialogue Mise en page.

Vous utiliserez la boîte de dialogue Mise en page pour définir :

  1. La taille des diapositives à l’impression, dans la liste déroulante Diapositives dimensionnées pour. Si vous choisissez Personnalisé, entrez les dimensions requises dans les zones de texte Largeur et Hauteur. Dans le cas contraire, ignorez ces zones de texte.
  2. Le numéro de la première diapositive, dans la zone de texte Numéroter à partir de. Cette information n’est importante que dans le cas où les diapositives sont numérotées. Dans le cas contraire, elle peut être ignorée.
  3. L’orientation du papier. Par défaut, les commentaires et documents sont imprimés en mode portrait et les diapositives en mode paysage. Cette information doit être prise en considération si vous voulez imprimer les commentaires ou créer des documents qui comportent plusieurs diapositives. Dans le cas contraire, elle peut être ignorée.

Bannière PowerPoint 2010


Pour créer une nouvelle section, sélectionnez l’onglet Mise en page dans le Ruban, cliquez sur l’icône Sauts de pages dans le groupe Mise en page et sélectionnez une entrée sous Sauts de section.

Les pages situées de part et d’autre du saut de section peuvent maintenant avoir différentes mises en forme : caractéristiques des pages (format, orientation, taille), en-têtes et pieds de page, nombre de colonnes, filigrane, etc.


Le-s thèmes de Word vous aident à créer des documents bien conçus et d’aspect professionnel. Renfermant un ensemble prédéfini de caractéristiques (couleurs d’arrière-plan, styles de paragraphes, lignes horizontales, etc.), les thèmes vous permettent de changer radicalement l’aspect d’un document.

Pour appliquer un thème à un docu-ment existant, sélec-tionnez l’onglet Mise en page dans le Ruban, cliquez sur l’icône Thèmes dans le groupe Thèmes et choisissez un thème prédéfini dans le menu. A titre indicatif, sachez qu’il suffit d’immobiliser le pointeur de la souris sur un thème pour prévisualiser ses effets dans le document.

Une fois qu’un thème est choisi, vous pouvez ajuster ses couleurs, ses polices et ses effets individuellement en utilisant les listes déroulantes Couleurs, Polices et Effets.