Médiaforma

posts

Lorsque vous définissez une macro avec l’enregistreur de macros, Excel crée une procédure, lui donne le nom de la macro et la stocke dans le module attaché au classeur. Nous allons vérifier que l’inverse est également vrai. En d’autres termes, que si vous définissez une procédure en VBA, elle est accessible sous la forme d’une macro.

Une première procédure

A titre d’exemple, vous allez utiliser le code suivant dans le module attaché au classeur :

Sub EnRouge()

'

' Arrière-plan rouge

'

    Selection.Interior.Color = RGB(255, 0, 0)

End Sub

La procédure s’appelle EnRouge. Elle utilise la fonction RGB() pour affecter la couleur rouge (RGB(255,0,0)) à l’arrière-plan (Interior.Color) des cellules sélectionnées (Selection).

Vous voyez, il n’y a rien de bien compliqué. Le tout est de connaitre les termes à utiliser et de les utiliser dans le bon ordre.

La fonction RGB() ne vous dit peut-être rien. Dans ce cas, sachez qu’il s’agit d’une fonction qui se retrouve dans la plupart des langages de programmation. Elle définit une couleur par ses composantes Red (rouge), Green (vert) et Blue (bleu).

La “force” de chaque composante est donnée par un nombre entier compris entre 0 et 255. Si une composante vaut 0, la couleur correspondante n’est pas du tout présente. Inversement, si une composante vaut 255, la couleur correspondante est présente à 100%. Et entre les valeurs 0 et 255, la quantité de couleur va croissante.

En extrapolant, il est facile de comprendre que vous disposez de 256 niveaux de rouge, de 256 niveaux de vert et de 256 niveaux de bleu. Ce qui représente 256 x 256 x 256 = 16 777 216 couleurs. Un peu plus de 16 millions de couleurs : il y a de quoi faire !

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de connaitre toutes les valeurs des composantes RVB. Pour définir une couleur, vous utiliserez une application graphique quelconque : PhotoFiltre par exemple si vous êtes sous Windows (Vous trouverez des formations vidéo à PhotoFiltre sur cette page : https://www.mediaforma.com/photofiltre/).

Lancez PhotoFiltre, cliquez sur la couleur d’avant-plan ou d’arrière-plan dans la palette d’outils (1), déplacez le signe Plus dans la palette (2) et choisissez la luminosité de la couleur sélectionnée (3). Les composantes RGB sont disponibles dans les cases Rouge, Vert et Bleu :

Si vous utilisez un autre système d’exploitation, une application comparable à PhotoFiltre est forcément disponible : The Gimp ou PhotoShop par exemple.

Voyons maintenant si la procédure EnRouge est bien disponible sous la forme d’une macro. Il n’y a rien de plus simple. Basculez sur l’onglet Développeur dans le ruban, puis cliquez sur l’icône Macros dans le volet Code. Comme vous le voyez, la macro EnRouge a bien été créée :

Fermez la boîte de dialogue Macro.

Pour voir si le code fonctionne, sélectionnez plusieurs cellules dans la feuille. Toujours sous l’onglet Développeur du ruban, cliquez sur Macros, dans le groupe Code, sélectionnez la macro EnRouge et cliquez sur Exécuter. Voici le résultat :

Avant de terminer cette section, j’ai une question pour vous. Vous avez vu que cette instruction affectait un arrière-plan rouge aux cellules sélectionnées :

Selection.Interior.Color = RGB(255, 0, 0)

Quelle instruction devriez-vous utiliser pour affecter la couleur verte aux caractères qui se trouvent dans les cellules sélectionnées ?

Selection.Font.Color = RGB(0, 255, 0)

Pour terminer, changez le nom et le commentaire de la procédure EnRouge() :

Sub EnVert()

'

' Caractères en vert

'

    Selection.Font.Color = RGB(0, 255, 0)

End Sub

Il est parfois nécessaire de créer une présentation qui s’exécute de façon automatique. Si la durée d’affichage de chacune des diapositives est identique, procédez comme suit :

  1. Basculez sur l’onglet Transitions dans le ruban.
  2. Définissez le temps d’affichage des diapositives dans la zone de texte Après, dans le groupe Minutage.
  3. Décochez la case Manuellement.
  4. Cliquez sur Appliquer partout.

Si la durée d’affichage des diapositives n’est pas identique, vous allez devoir visionner la présentation en vitesse réelle, en enregistrant les changements de diapositives.

  1. Sélectionnez l’onglet Diaporama dans le ruban et cliquez sur l’icône Vérifier le minutage dans le groupe Configuration. Cette action déclenche le démarrage de la présentation et l’affichage de la barre d’outils flottante Enregistrement.
  2. Cliquez sur l’icône Suivant pour changer de diapositive en tenant compte des durées affichées dans les zones de texte Durée de la diapositive et Durée totale de la présentation.
  3. Lorsque toutes les diapositives ont été affichées, fermez la barre d’outils Enregistrement et confirmez l’enregistrement du timing en cliquant sur Oui.

Que la durée des diapositives soit identique ou non, il ne vous reste plus qu’à enregistrer la présentation sous la forme d’un diaporama. Basculez sur l’onglet Fichier dans le ruban, cliquez sur Enregistrer sous, puis sur Parcourir. Sélectionnez Diaporama PowerPoint dans la liste déroulante Type, puis cliquez sur Enregistrer.

Lorsque vous double-cliquez sur le fichier ainsi sauvegardé dans l’Explorateur de fichiers, il s’ouvre sous la forme d’un diaporama et les diapositives s’enchainent automatiquement.


Votre ordinateur est équipé d’un ou de plusieurs disques durs ? Dans ce cas, Windows les met en veille au bout de quelques minutes d’inactivité afin d’économiser de l’énergie. Si ce comportement par défaut est louable, il peut cependant entraîner un ralentissement de l’ordinateur à chaque remise sous tension du disque dur. Voyons comment interdire la mise en veille du disque dur.

Cliquez sur Démarrer, tapez alimentation et cliquez sur Choisir un mode de gestion d’alimentation dans la partie supérieure du menu Démarrer. La section Options d’alimentation du panneau de configuration s’affiche :

Cliquez sur Modifier les paramètres du mode en face de l’option sélectionnée (ici, en face de l’option Performances élevées). Une nouvelle boîte de dialogue s’affiche. Cliquez sur Modifier les paramètres d’alimentation avancés :

La boîte de dialogue Options d’alimentation s’affiche. Sur un ordinateur de bureau, tapez 0 dans la zone de texte Paramètres (Minutes), sous Arrêter le disque dur après et validez en cliquant sur OK :

Sur un ordinateur portable, afin d’économiser la batterie, tapez une valeur différente de 0 dans la zone de texte Sur batterie et la valeur 0 dans la zone de texte Sur secteur :


Avant d’imprimer une feuille de calcul, il est souvent utile de la mettre en page. Sélectionnez l’onglet Mise en page dans le ruban et utilisez les commandes du groupe Mise en page.

Vous pouvez définir :

  • Les marges du document.
  • L’orientation du document.
  • La taille du document.
  • Si vous voulez imprimer une plage de cellules, sélectionnez-la, cliquez sur l’icône ZoneImpr et choisissez Définir dans le menu.
  • Un saut de page manuel. Sélectionnez les cellules devant lesquelles vous souhaitez insérer un saut de page, cliquez sur l’icône Saut de page et choisissez Insérer un saut de page dans le menu.
  • Une image d’arrière-plan, issue des mémoires de masse de l’ordinateur, de votre espace OneDrive ou trouvée sur Bing Images. Cliquez sur Arrière-plan et désignez l’image à utiliser.
  • Si vous voulez répéter une ligne de titre dans la partie supérieure et/ou une colonne dans la partie gauche des pages imprimées, cliquez sur l’icône Imprimer les titres et spécifiez les lignes et/ou colonnes à répéter.

Toutes les messageries sont différentes et parfois, il peut être nécessaire d’ajuster le format de vos e-mails pour les rendre compatibles avec les messageries de vos destinataires. Outlook 2019 prend en charge trois formats de courrier électronique :

  • Texte brut : ce format est supporté par toutes les messageries, mais il n’autorise aucune mise en forme du texte (gras, italique, couleur, etc.).
  • Texte enrichi : ce format est supporté par Outlook 97 à 2019 et les versions 4.0 et supérieure du client Microsoft Exchange. Comme son nom le suggère, il autorise la mise en forme du texte.
  • HTML : c’est le format par défaut dans Outlook. Il est compatible avec la plupart des messageries actuelles.

Pour définir le format par défaut des courriers électroniques, basculez sur l’onglet Fichier du ruban, puis cliquez sur Options. Sélectionnez l’onglet Courrier dans la boîte de dialogue Options Outlook. Choisissez le format par défaut des messages dans la liste Composer les messages dans ce format, puis validez en cliquant sur OK.

Pendant la composition d’un nouveau message, il est possible de changer son type. Basculez sur l’onglet Format du texte et faites votre choix dans le groupe Format :

Il est également possible de changer le type d’un e-mail envoyé en réponse d’un e-mail que vous avez reçu. Cette modification ne peut pas se faire dans la fenêtre principale d’Outlook. Pour accéder à l’onglet Format du texte, vous devez isoler le message en cliquant sur le lien Isoler, au-dessus du bouton Envoyer :


PhotoFiltre permet de diminuer le poids en octets des images et photos destinées à être publiées sur le Web afin de limiter le temps nécessaire pour les afficher. Vous agirez en particulier sur les dimensions et sur le facteur de compression des images.

Réduction des dimensions des photos

Les photos issues d’un appareil photo numérique ont souvent des dimensions incompatibles avec le Web. Par exemple, sur un appareil photo muni d’un capteur 4/3, une image de 12 mégapixels aura une dimension de 4 000 x 3 000 pixels. Les écrans d’ordinateurs actuels peinent à dépasser les 1920 pixels de large. Si vous affichez une image large de 4 000 pixels sur un écran large de 1 920 pixels, il faudra réduire sa taille, sans quoi, l’image ne pourra pas être affichée dans sa totalité.

Et c’est sans compter qu’aujourd’hui, le Web est plus fréquenté par les périphériques de petite taille (comme les smartphones ou les tablettes) que par les ordinateurs ! La taille des photos devra donc être diminuée dans de larges proportions. Voyons comment faire avec PhotoFiltre.

Pour redimensionner une photo, ouvrez-la puis lancez la commande Taille de l’image dans le menu Image ou appuyez sur Contrôle + H. La boîte de dialogue Taille de l’image s’affiche. Cochez la case Conserver les proportions et choisissez la largeur ou la hauteur de l’image. L’autre dimension est définie automatiquement pour conserver les proportions. Cliquez sur OK pour redimensionner la photo et sauvegardez-la sur vos unités de masse.

Pour redimensionner plusieurs photos, lancez la commande Automatisation dans le menu Outils. La boîte de dialogue Automatisation s’affiche. Après avoir paramétré l’onglet Fichier, basculez sur l’onglet Image. Cochez la case Conserver les proportions et entrez la largeur ou la hauteur souhaitée. Remplissez les paramètres des autres onglets, puis cliquez sur OK sous l’onglet Action pour redimensionner les images sélectionnées :

Facteur de compression des images

Pour afficher des images dans une page Web, vous pouvez utiliser trois formats de fichiers : gif, jpg et png.

  • Le format jpg est bien adapté aux photos. Il peut contenir jusqu’à 16 millions de couleurs. Les images sont compressées avec perte et il est possible de choisir le facteur de compression, et donc, la qualité de l’image.
  • Le format gif est limité à 256 couleurs. Les images sont compressées sans perte. Les fichiers de ce format sont donc de petite taille, à condition que le nombre de couleurs utilisées ne soit pas trop important. Si nécessaire, il est possible de définir une couleur de transparence.
  • Le format png peut contenir 16 millions de couleurs. Les images sont compressées sans perte. Tout comme pour le format gif, il est possible de définir une couleur de transparence.

Dans cette section, nous allons nous concentrer sur le format jpg, qui permet de réduire dans de large proportions le poids d’une image.

Lorsque vous enregistrez une image au format jpg avec la commande Enregistrer sous dans le menu Fichier ou le raccourci clavier Majuscule + Contrôle + S, vous devez dans un premier temps choisir le nom et l’emplacement du fichier. Lorsque vous cliquez sur Enregistrer, une deuxième boîte de dialogue s’affiche pour vous permettre de choisir le facteur de compression :

En général, vous pouvez descendre le curseur Compression jusqu’à 30 sans constater une perte de qualité sur la photo. Une fois le facteur de compression choisi, validez en cliquant sur OK.

A titre d’information, une photo de 5 mégapixels qui pesait à l’origine 2,4 Mo ne pèse plus que 71 Ko après son redimensionnement en 800 x 600 pixels avec un facteur de compression de 30 ! Elle est donc 33 fois plus légère que l’image originale !


En utilisant la technique de glisser-déposer de Windows ou les touches fléchées du clavier, une forme peut être déplacée où bon vous semble dans le document. Vous pouvez également la redimensionner en utilisant ses poignées de redimensionnement, ou la faire tourner en utilisant sa poignée de rotation.

Outre ces réglages basiques, l’onglet Outils de dessin/Format du ruban offre de nombreuses autres possibilités :

  • Cliquez sur l’icône Plus dans le groupe Styles de formes pour appliquer un style prédéfini à la forme. Pointez un style pour prévisualiser son effet dans le document. Cliquez pour l’affecter à la forme. Si nécessaire, vous pouvez modifier la couleur de remplissage et le contour de la forme en utilisant les icônes Remplissage et Contour, dans le groupe Styles de formes.
  • L’icône Effets donne accès à divers réglages permettant de modifier l’ombrage, la réflexion, la lumière, etc. Ici encore, il vous suffit de pointer un effet pour le prévisualiser dans le document et de cliquer pour l’appliquer à la forme.