Médiaforma

posts

Cet article va vous montrer comment effacer de manière définitive et irréversible des fichiers et des dossiers.

Vous pensez peut-être que lorsque vous supprimez des fichiers et des dossiers, ils disparaissent à tout jamais. En bien non ! Lorsque vous placez des fichiers ou des dossiers dans la Corbeille de Windows 10, ils peuvent être récupérés. Si vous ne savez pas comment, lisez l’article “La Corbeille“. Pour supprimer définitivement des fichiers ou des dossiers, vous pouvez :

  • Les sélectionner dans l’explorateur de fichiers et appuyer simultanément sur les touches Majuscule et Suppr du clavier.
  • Les sélectionner dans la Corbeille et appuyer sur la touche Suppr du clavier.

Quelle que soit la technique utilisée, ces fichiers ne sont pas “vraiment” supprimés. Si vous utilisez un outil tel que Recuva, il est toujours possible de les récupérer !

Voyons maintenant comment “broyer” les contenus dont vous voulez vraiment vous débarrasser. Ouvrez votre navigateur Web. Allez sur la page http://www.myportablesoftware.com/freefilewiper.aspx et téléchargez la dernière version en date de l’application Free File Wiper :

Le fichier téléchargé est une archive au format ZIP. Dézipez-la. Si vous ne savez pas comment faire, lisez l’article “Déziper des fichiers“. Exécutez l’application Free_File_Wiper.exe. Deux boîtes de dialogue s’affichent. Fermez-les en cliquant sur leur case de fermeture.

Désormais, pour détruire de façon définitive un fichier ou un dossier, cliquez dessus avec le bouton droit de la souris, pointez Envoyer vers et cliquez sur Free File Wiper :

Vous pouvez également glisser-déposer le fichier ou le dossier à détruire depuis l’explorateur de fichiers sur l’icône de Free File Wiper qui a été déposées sur le bureau :


Que diriez-vous d’une suite bureautique comparable à Microsoft Office et totalement gratuite ? Impossible ? Mais si, c’est tout à fait possible avec LibreOffice. C’est ce que je vais vous montrer dans un ensemble d’articles qui traiteront des équivalents de Word, Excel et PowerPoint. A savoir (respectivement) Writer, Calc et Impress.

Les documents manipulés par ces trois applications pourront être ouverts dans Microsoft Office et inversement. De plus, si vous connaissez la suite Office, vous n’aurez pas beaucoup de difficultés à vous adapter à LibreOffice…

A très bientôt pour le premier article sur OpenOffice. Je vous dirai comment télécharger LibreOffice, quelle version préférer et comment l’installer si vous avez choisi une version installable.


Vous avez rédigé un document que vous aimeriez partager avec vos collègues ? Utilisez le vérificateur d’accessibilité pour vous assurer que son contenu est accessible à tous.

Basculez sur l’onglet Révision du ruban et cliquez sur l’icône Vérifier l’accessibilité dans le groupe Accessibilité. Le volet Vérificateur d’accessibilité s’affiche dans la partie droite du document. Une ou plusieurs erreurs ou avertissements peuvent apparaître :

Ici par exemple, aucun texte de remplacement n’a été affecté aux images insérées dans le document. Pour avoir une idée des images concernées, dépliez l’entrée Texte de remplacement manquant. Les images concernées sont listées sous Texte de remplacement manquant. Lancez tour à tour la commande Ajouter une description pour chaque image. Cette action déclenche l’affichage du volet Texte de remplacement. Entrez une ou deux phrases pour commenter l’image et passez à la suivante :

Toutes les erreurs d’accessibilité ne se résolvent pas de la même manière. Pour chaque erreur, utilisez les conseils donnés sous Informations complémentaires. Ils vous diront quoi faire et comment le faire :

Voici quelques techniques qui vous permettront d’améliorer l’accessibilité de vos documents :

  • Images. Cliquez du bouton droit sur toutes vos images, formes et icônes et choisissez Modifier le texte de remplacement dans le menu contextuel pour définir le texte associé. Ce texte sera lu sur les synthétiseurs vocaux des personnes déficientes visuelles.
  • Titres. Utilisez des styles de titre pour synthétiser les informations données dans les blocs de texte de votre document. Les lecteurs d’écran et les outils de synthèse vocale sont programmés pour les reconnaitre, ce qui facilite le parcours d’un document par une personne déficiente visuelle.
  • Liens hypertextes. Si le document contient un ou plusieurs liens hypertextes, remplacez l’adresse URL par un texte plus facile à comprendre. Les lecteurs d’écran ne sont en effet pas très à l’aise lorsqu’ils doivent lire une adresse http ou https. Remplacez par exemple le texte du lien :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal

Par :

Accès au site Wikipédia

Pour cela, sélectionnez le lien http ou https puis appuyez simultanément sur les touches Contrôle et K du clavier. La boîte de dialogue Modifier le lien hypertexte s’affiche. Conservez l’adresse du lien, mais modifiez le texte qui s’affiche dans le document en agissant sur la zone de texte Texte à afficher :

  • Nom du document. Le nom d’un document Word doit décrire son contenu et indiquer sa date de création. Vous pouvez également ajouter un titre et un nom d’auteur au document. Ces informations sont accessibles en sélectionnant l’onglet Fichier dans le ruban.
  • Tableaux. Pour améliorer l’accessibilité des tableaux, insérez systématiquement une ligne de titre au début du tableau et évitez de fractionner ou de fusionner des cellules. Ceci afin d’améliorer la compréhension du tableau par un lecteur d’écran.

Pour définir une ligne de titre, sélectionnez-la, cliquez dessus avec le bouton droit de la souris et choisissez Propriétés du tableau dans le menu contextuel. Sous l’onglet Ligne, cochez la case Répéter en haut de chaque page en tant que ligne d’en-tête et décochez la case Autoriser le fractionnement des lignes sur plusieurs pages :

Sous l’onglet Texte de remplacement, donnez un titre et une description au tableau :

  • Effets sonores. Ajoutez des indications sonores dans Word. Pour cela, basculez sur l’onglet Fichier et cliquez sur Options. La boîte de dialogue Options Word s’affiche. Sélectionnez l’onglet Options d’ergonomie. Sous Options de retour, cochez la case Produire un retour sonore et validez en cliquant sur OK:


Il est possible d’afficher le début des messages dans le volet d’en-tête. Ainsi, vous pourrez décider rapidement si un message est digne d’intérêt ou s’il mérite d’être mis à la corbeille. Pour choisir le nombre de lignes affichées dans l’en-tête du message, basculez sur l’onglet Affichage dans le ruban, cliquez sur l’icône Aperçu du message et faites votre choix parmi les options proposées :

Ici par exemple, nous avons demandé l’affichage de trois lignes dans l’en-tête des messages. Voici un exemple d’en-tête :


Le ruban est composé de plusieurs onglets thématiques. A l’intérieur de chaque onglet, les commandes sont regroupées en catégories distinctes, appelés Groupes.

Examinons les principaux onglets par défaut.

L’onglet Fichier donne accès à la vue Backstage, qui regroupe de nombreuses fonctions centrées sur les tâches, telles que l’ouverture, la clôture, l’enregistrement, l’impression et le partage de vos présentations.

L’onglet Accueil rassemble les commandes les plus courantes : gestion du presse-papier, des polices, des diapositives, des styles et des outils d’édition.

L’onglet Insertion permet d’insérer différentes informations dans un les diapositives : des tableaux, des illustrations, des graphiques, des liens hypertextes, des zones de texte, etc.

L’onglet Création contient tous les contrôles nécessaires pour mettre en forme vos diapositives : mise en page, styles et arrière-plan.

L’onglet Transitions permet de définir des animations entre les différentes diapositives de la présentation.

L’onglet Animations propose des animations et des transitions pour donner vie aux objets inclus dans vos diapositives.

L’onglet Diaporama permet de configurer et d’exécuter la présentation en cours d’édition.

L’onglet Révision donne accès à des outils de vérification, permet d’ajouter des commentaires à vos diapositives et de comparer deux présentations.

L’onglet Affichage permet de choisir le mode d’affichage, d’accéder aux masques de diapositives, de préciser le niveau de

zoom, de répartir la zone de travail entre les différents diaporamas ouverts, d’accéder aux macros et bien d’autres choses encore.

Enfin, l’onglet Aide donne accès à différentes ressources pour vous aider dans votre utilisation quotidienne de PowerPoint.

Ces onglets seront utilisés tout au long de cette formation.


En filtrant les données d’une feuille, vous pouvez très facilement restreindre leur nombre pour n’afficher que celles qui répondent à un ou plusieurs critères.

Pour illustrer le filtrage des données, nous allons raisonner sur une feuille de calcul qui représente la pyramide des âges en France début Janvier 2013. Ici, les données s’étendent de la cellule A6 à la cellule E107 :

Filtrage avec un AutoFiltre

L’utilisation d’un AutoFiltre est une des façons les plus simples de filtrer vos données. Cliquez sur une cellule dans la plage que vous souhaitez filtrer ou sélectionnez cette plage. Ici, nous sélectionnons la plage A6:E107. Lancez la commande AutoFiltre dans le menu Données. Des flèches apparaissent dans chacune des cellules de la ligne de titre :

Pour définir un filtre, cliquez sur une des flèches et définissez les critères de filtrage. Vous pouvez appliquer un tri croissant ou décroissant, sélectionner les dix valeurs les plus élevées, les cellules vides, appliquer un filtre standard (voir section suivante) à la colonne, etc. :

Si vous utilisez plusieurs critères de filtrage, ils se cumulent. Vous pourriez par exemple appliquer un tri croissant sur la colonne Année de naissance et un filtre Top10 sur la colonne Âge révolu pour limiter l’affichage aux âges compris entre 99 et 90 ans :

Pour supprimer le filtre et retrouver l’intégralité des données, lancez la commande AutoFiltre dans le menu Données.

Filtrage avec un filtre standard

Cliquez sur une cellule dans la plage que vous souhaitez filtrer ou sélectionnez cette plage. Déroulez le menu Données, pointez l’entrée Plus de filtres et cliquez sur Filtre standard. Cette action affiche la boîte de dialogue Filtre standard :

Si nécessaire, cliquez sur Options pour accéder à des critères de filtrage complémentaires :

Supposons par exemple que vous ne vouliez afficher que les données pour lesquelles la colonne Âge révolu est comprise entre 20 et 30. Sélectionnez la plage qui contient les données à filtrer. Ici A6 à E107. Déroulez le menu Données, pointez l’entrée Plus de filtres et cliquez sur Filtre standard. La boîte de dialogue Filtre standard s’affiche. Paramétrez cette boîte de dialogue comme ceci :

Il est facile de comprendre que le filtre limitera les données affichées aux lignes pour lesquelles les cellules de la colonne Âge révolu ont une valeur comprise entre 20 et 30. Voici le résultat :

Pour supprimer le filtre et retrouver l’intégralité des données, déroulez le menu Données, pointez l’entrée Plus de filtres et cliquez sur Réinitialiser le filtre.

Filtrage avec un filtre spécial

Pour filtrer les données, vous pouvez définir un tableau qui contient les conditions de filtrage. Supposons par exemple que vous vouliez limiter l’affichage aux lignes dont la cellule Ensemble est supérieure à 900000 ou dont la cellule Âge révolu est supérieure à 95. Recopiez la ligne de titre et ajoutez les conditions de filtrage en-dessous. Placez-les sur une même ligne pour les lier par un ET. Placez-les sur des lignes différentes pour les lier par un OU.

Ces données se trouvent dans les cellules G6 à K8.

Sélectionnez la pyramide des âges, c’est-à-dire la plage A6:E107. Déroulez le menu Données, pointez l’entrée Plus de filtres et cliquez sur Filtre spécial. La boîte de dialogue Filtre spécial s’affiche. Maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et sélectionnez la plage dans laquelle se trouvent les critères de tri. A savoir, la plage G6:K8. La deuxième zone de texte contient la plage sélectionnée :

Cliquez sur OK pour appliquer le filtre. Voici le résultat :

Comme vous pouvez le constater, seules les lignes dont la cellule Ensemble est supérieure à 900000 ou dont la cellule Âge révolu est supérieure à 95 sont apparentes.


La fonctionnalité Cartes 3D permet de représenter des données chiffrées en 3D sur une mappemonde. Supposons par exemple qu’une société implantée en France ait des filiales en Belgique et en Suisse. Pour visualiser ses ventes dans le monde, rien de tel que la fonctionnalité Cartes 3D. Nous allons partir de ces données :

Sélectionnez la plage qui contient les données. Ici, la plage A1:B4. Basculez sur l’onglet Insertion dans le ruban et cliquez sur l’icône 3D Maps dans le groupe Présentations. La fenêtre de l’application 3D Maps s’affiche. Trois carrés bleus représentent la France, la Belgique et la Suisse :

Pour afficher les ventes pour chaque pays, cliquez sur Ajouter un champ sous Hauteur et sélectionnez Ventes dans la liste. Choisissez une représentation en cliquant sur une icône sous Données. Vous pouvez zoomer en utilisant la roulette de la souris et obtenir un autre angle en maintenant le bouton gauche de la souris enfoncé et en déplaçant la souris sur la représentation. Si vous préférez, vous pouvez utiliser les icônes + et – pour choisir un facteur de zoom et les icônes fléchées pour choisir une perspective :

Lorsque la représentation vous convient, vous pouvez la capturer en cliquant sur Capture d’écran. Il vous suffit alors de la coller dans votre feuille de calcul en cliquant sur l’icône Coller dans le groupe Presse-papiers du ruban.

Si vous préférez, vous pouvez également créer une vidéo avec ou sans bande son en cliquant sur l’icône Créer une vidéo. Choisissez le type de la vidéo :

Vous pouvez insérer une bande son en cliquant sur Options de la bande-son. Vous devrez alors désigner un fichier audio MP3, WMA, WAV ou M4A par exemple :

Cliquez sur Appliquer, puis sur Créer.

Quelques instants plus tard, un fichier MP4 est disponible. Il pourra accompagner votre feuille de calcul ou être placé sur le Web pour une présentation en ligne.