Médiaforma

All posts in writer

Les styles définissent les caractéristiques de mise en forme des éléments qui composent vos documents. Très pratiques, ils permettent d’uniformiser l’aperçu global de vos documents et de faciliter leur lecture.

La mise en forme d’un style peut concerner la police, la taille des caractères, la couleur des caractères ou de l’arrière-plan, l’alignement des paragraphes, l’espacement entre les caractères, mais aussi avant et après les paragraphes, les bordures, etc.

Les styles sont accessibles à plusieurs endroits dans Writer : dans les barres d’outils Formatage et Formatage (Styles), et dans le volet Styles et formatage.

Pour afficher les barres d’outils Formatage et Formatage (Styles), déroulez le menu Affichage, pointez l’entrée Barres d’outils et cliquez sur Formatage ou sur Formatage (Styles) :

Pour afficher le volet Styles et formatage, lancez la commande Styles dans le menu Affichage ou appuyez sur la touche de fonction F11 :

Appliquer un style prédéfini

Pour appliquer un style, commencez par sélectionner un bloc de texte. Vous pouvez alors :

  • Choisir un style dans la liste déroulante Définir le style de paragraphe des barres d’outils Formatage ou Formatage (Styles).
  • Cliquer sur un des styles prédéfinis de la barre d’outils Formatage (Styles).
  • Double-cliquer sur un des styles disponibles sous les onglets du volet Styles et formatage. Remarquez que ce volet classe les styles par types : styles de paragraphes, styles de caractères, styles de cadres, etc.

Créer un style

Si vous le souhaitez, vous pouvez créer vos propres styles :

  • Sélectionnez un bloc de texte.
  • Formatez ce texte comme vous l’entendez en utilisant la barre d’outils Formatage.
  • Cliquez sur l’icône Nouveau style dans la barre d’outils Formatage ou appuyez simultanément sur les touches Maj et F11. La boîte de dialogue Créer un style s’affiche. Entrez le nom du nouveau style dans la zone de texte supérieure, puis cliquez sur OK. Ça y est, vous pouvez utiliser le nouveau style comme s’il s’agissait d’un style prédéfini dans Writer :

Supprimer un style

Pour supprimer un style, le plus simple consiste à utiliser le volet Styles et formatage. Si ce volet n’est pas affiché, lancez la commande Styles dans le menu Affichage ou appuyez sur la touche de fonction F11. Repérez le style à supprimer. Cliquez dessus avec le bouton droit de la souris et sélectionnez Effacer dans le menu contextuel. La suppression se fait après confirmation :

Mettre à jour un style

Pour mettre à jour un style existant, sélectionnez un bloc qui utilise ce style, utilisez la barre d’outils Formatage pour modifier les caractéristiques du style, puis cliquez sur l’icône Actualiser le style de la barre d’outils Formatage. Vous pouvez également appuyer sur Contrôle + Majuscule + F11 pour parvenir au même résultat.

Si un ou plusieurs paragraphes du document sont basés sur le style que vous venez de modifier, ils sont automatiquement mis à jour.


Dans Writer, vous pouvez mémoriser des blocs de texte (qui peuvent contenir des images, des tableaux et des champs) sous la forme d’AutoTexte. Ces blocs pourront alors être insérés rapidement dans vos documents, aussi souvent que vous le souhaitez, en ne tapant que quelques touches au clavier.

Pour illustrer l’autotexte, nous allons associer l’abréviation CQFD avec le texte non abrégé “Ce qu’il fallait démontrer“.

Tapez Ce qu’il fallait démontrer dans Writer. Sélectionnez ce texte puis lancez la commande Autotexte dans le menu Outils. Vous pouvez également appuyer sur Contrôle + F3 pour parvenir au même résultat. La boîte de dialogue AutoTexte s’affiche. Entrez un nom dans la zone de texte Nom. Les premières lettres de ce nom s’affichent en majuscules dans la zone de texte Raccourci :

Cliquez sur AutoTexte et sélectionnez Nouveau dans le menu. Enfin, fermez la boîte de dialogue AutoTexte en cliquant sur Fermer. Ça y est, vous pouvez facilement insérer l’autotexte que vous venez de définir.

Tapez le raccourci cqfd puis appuyez sur la touche de fonction F3. Le raccourci est remplacé par le texte Ce qu’il fallait démontrer.


Writer collecte les mots qui reviennent fréquemment dans le document en cours d’édition. Lorsque vous saisissez les trois premières lettres d’un mot collecté, Writer affiche une infobulle pour vous permettre de compléter le mot en appuyant sur la touche Entrée du clavier. Si plusieurs mots correspondent aux trois lettres saisies, appuyez simultanément sur les touches Contrôle et Tab pour faire défiler les mots disponibles. Vous pouvez également appuyer simultanément sur les touches Contrôle, Maj et Tab pour faire défiler les mots dans le sens inverse. Lorsque le mot dans l’infobulle correspond à celui que vous voulez insérer, appuyez sur la touche Entrée pour l’insérer.

Vous pouvez consulter la liste des mots collectés par Writer, et éventuellement la modifier. Déroulez le menu Outils, pointez l’entrée AutoCorrection et cliquez sur Options d’autocorrection. La boîte de dialogue AutoCorrection s’affiche. Basculez sur l’onglet Insertion automatique :

Les mots collectés apparaissent dans la zone de liste de droite. Si vous le souhaitez, vous pouvez supprimer un ou plusieurs d’entre eux. Pour supprimer un mot, cliquez dessus, puis cliquez sur Supprimer l’entrée.

Examinons les autres contrôles de la boîte de dialogue.

  • Selon son état, la case Activer l’insertion automatique active ou désactive l’insertion automatique.
  • Lorsqu’elle est cochée, la case Ajouter un espace ajoute automatiquement un espace à la fin d’un mot lorsqu’il est complété par l’insertion automatique.
  • Lorsqu’elle est cochée, la case Afficher sous forme d’infobulle provoque l’affichage d’une infobulle pour compléter les mots tapés. Lorsqu’elle est décochée, les mots complétés apparaissent directement dans le texte.
  • Selon son état, la case Collecter les mots autorise ou interdit la collecte des mots souvent utilisés.
  • Lorsqu’elle est cochée, la case Lors de la fermeture d’un document… provoque la suppression des mots collectés lors de la fermeture du document. Lorsqu’elle est décochée, les mots collectés sont disponibles pour les autres documents Writer après la fermeture du document où les mots ont été collectés. Et ce, jusqu’à la fermeture de Writer.
  • La liste déroulante Accepter avec définit la touche utilisée pour accepter l’insertion automatique.
  • La zone de texte Longueur de mot min. définit la longueur minimale des mots pour qu’ils puissent être mémorisés dans l’insertion automatique.
  • Enfin, la zone de texte Maximum d’entrées définit le nombre maximum de mots qui peuvent être mémorisés dans l’insertion automatique.

Les pieds de page sont comparables aux en-têtes, si ce n’est qu’ils s’affichent … dans la partie inférieure des pages.

Pour définir un nouveau pied de page, lancez la commande Page dans le menu Format. La boîte de dialogue Style de page s’affiche. Basculez sur l’onglet Pied de page et cochez la case Activer le pied de page :

En utilisant les cases sous Activer le pied de page, vous pouvez décider si les pages de droite et de gauche ont le même pied de page et si le même pied de page est utilisé sur la première page du document.

La case Marge gauche définit l’écart entre le bord gauche de la page et le bord gauche du pied de page. La case Marge droite définit l’écart entre le bord droit de la page et le bord droit du pied de page. Sous Espacement, la case Hauteur définit l’épaisseur du bas de page. Si vous cochez la case Utiliser l’espacement dynamique, le bas de page occupe tout l’espace jusqu’au bord inférieur du document. Enfin, si vous cochez la case Adaptation dynamique de la hauteur, la hauteur du bas de page s’adapte à son contenu.

Une fois la boîte de dialogue entièrement paramétrée, cliquez sur OK. Il vous suffit maintenant de double-cliquer dans la partie inférieure du document et de définir le bas de page :

Il est très simple d’insérer le numéro de la page courante dans le pied de page. Pour cela, il suffit en effet de lancer la commande Numéro de page dans le menu Insertion. Vous pouvez également insérer d’autres informations intéressantes dans le pied de page. Déroulez le menu Insertion, pointez la commande Champ et faites votre choix parmi les champs proposés :

Ici par exemple, nous insérons le numéro de la page courante suivi d’un slash et du nombre de page du document :

Définir un en-tête différent sur les pages de droite et de gauche

Si vous décochez la case Même contenu sur les pages de droite et de gauche, vous pouvez définir deux en-têtes différents : un pour les pages de gauche et un pour les pages de droite. Simplement en définissant le premier en-tête puis le second. Ici par exemple, le titre et le lien sont inversés sur les pages de gauche et de droite :

Définir un pied de page différent sur la première page

Par défaut, toutes les pages d’un document Writer ont un style de page appelé Style par défaut. Si vous voulez différentier la première page des suivantes, vous devez lui affecter un style de page Première page.

Lancez la commande Styles et formatage dans le menu Affichage ou appuyez sur la touche de fonction F11. Le volet latéral s’affiche, onglet Styles et formatage sélectionné. Cliquez sur l’icône Styles de page dans la partie supérieure du volet (1). Cliquez sur la première page du document et double-cliquez sur le style Première page (2) :

La première page du document a maintenant le style Première page et les autres ont automatiquement le Style par défaut.

La première page n’a plus de pied de page. Si vous voulez en définir un, cliquez sur la première page, lancez la commande Page dans le menu Format, basculez sur l’onglet Pied de page et cochez la case Activer le pied de page. Il ne vous reste plus qu’à définir le pied de page de première page comme vous avez appris à le faire…


Les en-têtes et pieds de page sont des zones qui s’affichent respectivement dans la partie supérieure et dans la partie inférieure des pages d’un document. Elles peuvent contenir le nom du document, le nom du chapitre en cours, des images, un numéro de page, etc..

Pour définir un nouvel en-tête, lancez la commande Page dans le menu Format. La boîte de dialogue Style de page s’affiche. Basculez sur l’onglet En-tête et cochez la case Activer l’en-tête :

En utilisant les cases sous Activer l’en-tête, vous pouvez décider si les pages de droite et de gauche ont le même en-tête et si le même en-tête est utilisé sur la première page du document.

La case Marge gauche définit l’écart entre le bord gauche de la page et le bord gauche de l’en-tête. La case Marge droite définit l’écart entre le bord droit de la page et le bord droit de l’en-tête. Sous Espacement, la case Hauteur définit l’épaisseur de l’en-tête. Si vous cochez la case Utiliser l’espacement dynamique, l’en-tête occupe tout l’espace jusqu’au bord supérieur du document. Enfin, si vous cochez la case Adaptation dynamique de la hauteur, la hauteur de l’en-tête s’adapte à son contenu.

Une fois la boîte de dialogue entièrement paramétrée, cliquez sur OK. Il vous suffit maintenant de double-cliquer dans la partie supérieure du document et de définir l’en-tête :

Définir un en-tête différent sur les pages de droite et de gauche

Si vous décochez la case Même contenu sur les pages de droite et de gauche, vous pouvez définir deux en-têtes différents : un pour les pages de gauche et un pour les pages de droite. Simplement en définissant le premier en-tête puis le second. Ici par exemple, le titre et le lien sont inversés sur les pages de gauche et de droite :

Définir un en-tête différent sur la première page

Par défaut, toutes les pages d’un document Writer ont un style de page appelé Style par défaut. Si vous voulez différentier la première page des suivantes, vous devez lui affecter un style de page Première page.

Lancez la commande Styles et formatage dans le menu Affichage ou appuyez sur la touche de fonction F11. Le volet latéral s’affiche, onglet Styles et formatage sélectionné. Cliquez sur l’icône Styles de page dans la partie supérieure du volet (1). Cliquez sur la première page du document et double-cliquez sur le style Première page (2) :

La première page du document a maintenant le style Première page et les autres ont automatiquement le Style par défaut.

La première page n’a plus d’en-tête. Si vous voulez en définir un, cliquez sur la première page, lancez la commande Page dans le menu Format, basculez sur l’onglet En-tête et cochez la case Activer l’en-tête. Il ne vous reste plus qu’à définir l’en-tête comme vous avez appris à le faire…


Les sections de Writer sont différentes des sections de Word. Avec Writer, elles permettent :

  • D’empêcher l’édition de certains passages de texte.
  • D’afficher ou masquer du texte.
  • De réutiliser du texte et des images issus d’autres documents LibreOffice.
  • D’utiliser une mise en page en colonnes différente de celle du style de page actif.

Pour insérer une nouvelle section, sélectionnez le bloc concerné, puis lancez la commande Section dans le menu Insertion. La boîte de dialogue Insérer une section s’affiche :

Par défaut, les sections consécutives seront nommées Section1, Section2, etc. par Writer. Si vous le souhaitez, vous pouvez donner un autre nom à la nouvelle section en modifiant la zone de texte sous Nouvelle section.

Protéger la section

Si vous voulez que la section ne soit pas modifiable, cochez la case Protéger. Si l’utilisateur tente de modifier le texte de la section, une boîte de dialogue lui indique que ce n’est pas possible :

Lorsque la case Protéger est cochée, vous pouvez également cocher la case Avec mot de passe et définir un mot de passe d’au moins cinq caractères. Par la suite, si vous décidez de supprimer la protection en lançant la commande Sections dans le menu Format et en décochant la case Protéger, vous devrez entrer le mot de passe :

Masquer une section

Si vous cochez la case Masquer, la section devient invisible et ne peut pas être imprimée.

La seule façon de voir le contenu de la section consiste à démasquer la section. Lancez la commande Sections dans le menu Format. La boîte de dialogue Editer les sections s’affiche. Décochez la case Masquer pour afficher la section et cliquez sur OK :

Changer le nombre de colonnes ou l’arrière-plan dans une section

Pour terminer, sachez que vous pouvez modifier le nombre de colonnes ou l’arrière-plan dans une section. Dans la boîte de dialogue Insérer une section, basculez sur l’onglet Colonnes et choisissez un nombre de colonnes :

De même, vous pouvez affecter un arrière-plan spécifique à la section. Basculez sur l’onglet Arrière-plan dans la boîte de dialogue Insérer une section. Choisissez un arrière-plan Couleur ou Image dans la liste déroulante Comme. Si vous optez pour un arrière-plan Couleur, il vous suffit de choisir une couleur dans la palette :

Si vous choisissez un arrière-plan Image, vous devez désigner l’image à utiliser et choisir la façon dont elle sera affichée :

Une fois votre choix effectué, cliquez sur Insérer. Ici, la section comporte trois colonnes et un arrière-plan de couleur jaune pâle :

Modifier ou supprimer une section

Pour modifier ou supprimer une section, lancez la commande Sections dans le menu Format. La boîte de dialogue Editer les sections s’affiche :

Sélectionnez une section dans la zone de liste. Si nécessaire, vous pouvez directement modifier les cases à cocher Protégé et Masquer. Vous pouvez également cliquer sur Supprimer pour supprimer la section. Rassurez-vous, le contenu de la section ne sera pas supprimé : c’est juste la section elle-même qui sera supprimée.

Pour modifier le nombre de colonnes ou l’arrière-plan d’une section, cliquez sur Options. La boîte de dialogue Options s’affiche. Sélectionnez l’onglet Colonnes ou Arrière-plan, faites les modifications nécessaires, validez en cliquant sur OK, puis à nouveau sur OK pour appliquer les modifications :


Pour mettre en évidence les différents éléments d’une énumération, rien de tel qu’une liste à puces ou qu’une liste numérotée. Avant toute chose, sélectionnez les paragraphes concernés.

Dans un deuxième temps, cliquez sur la flèche à droite de l’icône Puces dans la barre d’outils Formatage et faites votre choix dans les différents types de puces proposés. Lorsque vous cliquez sur un type de puces, il est appliqué à chacun des paragraphes sélectionnés :

Vous trouvez que les types de puces proposés ne sont pas suffisants ?

Cliquez sur la flèche à droite de l’icône Puces dans la barre d’outils Formatage et cliquez sur Plus de puces. La boîte de dialogue Puces et numérotation s’affiche. Basculez sur l’onglet Image et faites votre choix parmi les nombreuses puces images proposées :

Cliquez sur OK pour utiliser l’image choisie en tant que puce dans les paragraphes sélectionnés :

Si les puces images proposées dans Writer ne vous conviennent pas, vous pouvez utiliser vos propres images. Cliquez sur la flèche à droite de l’icône Puces dans la barre d’outils Formatage et cliquez sur Plus de puces. La boîte de dialogue Puces et numérotation s’affiche. Basculez sur l’onglet Personnaliser, puis sélectionnez Images dans la liste déroulante Nombre. En face du label Images, cliquez sur Sélectionner puis sur A partir d’un fichier et désignez le fichier à utiliser :

Cliquez sur OK pour utiliser l’image choisie en tant que puce dans les paragraphes sélectionnés :

Dans le même ordre d’idées, pour utiliser d’autres styles de numérotations, cliquez sur la flèche à droite de l’icône Numérotation et sélectionnez une des numérotations proposées :

Si les numérotations disponibles ne vous suffisent pas, cliquez sur Plus de numérotation. La boîte de dialogue Puces et numérotation s’affiche. Basculez sur l’onglet Personnaliser et paramétrez cette boîte de dialogue comme vous l’entendez pour obtenir l’effet désiré. Ici par exemple, les numéros sont des lettres minuscules grecques (1), suivies d’un point décimal (2) :