Médiaforma

All posts in writer

Cette section passe en revue les différents formats utilisables pour sauvegarder et pour lire des fichiers dans LibreOffice Writer.

Sauvegarde de documents

Lorsque vous lancez la commande Enregistrer ou Enregistrer sous dans le menu Fichier, le document en cours d’édition est sauvegardé dans un fichier OpenDocument d’extension .odt :

Il est possible de sauvegarder un document Writer dans un autre format. Déroulez la liste Type et faites votre choix dans les formats proposés :

Si vous voulez assurer une compatibilité maximale avec Microsoft Word, vous pouvez demander à Writer de sauvegarder les documents au format .docx par défaut. Pour cela, lancez la commande Options dans le menu Outils ou appuyez sur Alt + F12. La boîte de dialogue des options s’affiche. Développez l’entrée Chargement/enregistrement dans la zone de liste de gauche, puis cliquez sur Général. Dans la partie droite de la boîte de dialogue, choisissez Microsoft Word 2007-2013 XML dans la liste déroulante Enregistrer systématiquement sous, puis validez en cliquant sur OK :

Les documents Writer seront maintenant sauvegardés au format .docx par défaut, à moins que vous ne choisissiez un autre format dans la boîte de dialogue Enregistrer sous.

Lecture de documents

Writer est en mesure de lire de nombreux types de documents : odt bien sûr, mais aussi doc, docx, wps, htlk, rtf, txt et plusieurs autres. Pour avoir un aperçu de tous les formats compatibles, lancez la commande Ouvrir dans le menu Fichier, puis déroulez la liste dans laquelle s’affiche Tous les fichiers :


Cet article va vous montrer en détail les diverses composantes de la fenêtre de LibreOffice Writer.

Comme la plupart des applications Windows traditionnelles, Writer dispose :

  • D’une barre de titre dans laquelle s’affiche le titre du document en cours d’édition.
  • D’une barre de menus qui donne accès aux commandes de l’application.
  • De barres d’outils et d’un volet latéral qui facilitent l’utilisation des principales commandes de l’application.
  • D’une règle horizontale pour faciliter l’alignement vertical des éléments et pour définir les tabulations. Remarquez également les curseurs qui permettent d’ajuster les marges gauche et droite du texte sélectionné. Vous pouvez également afficher une règle verticale pour connaitre l’emplacement vertical des différents éléments qui composent vos pages.
  • D’une barre d’état qui regroupe plusieurs informations ou réglages intéressants. Entre autres le numéro de la page actuelle et le nombre de pages du document, le nombre de mots et de caractères, la langue du texte et le facteur de zoom.

La barre de menus de Writer

La barre de menus donne accès à toutes les commandes et fonctions de Writer. Pour lancer une commande, déroulez le menu où elle se trouve, puis cliquez sur la commande. Par exemple, pour ouvrir un document, déroulez le menu Fichier puis cliquez sur Ouvrir. Ou encore, pour afficher ou cacher le volet latéral, déroulez le menu Affichage et cliquez sur Volet latéral.

Examinons les menus mis à votre disposition.

Le menu Fichier est très riche. Il vous permet de créer un nouveau document vierge ou basé sur un modèle, d’ouvrir un document existant (qu’il se trouve dans vos unités de masse ou dans le cloud), d’utiliser un assistant pour faciliter la création de documents spécifiques ou pour effectuer des conversions de formats, d’enregistrer, d’exporter ou d’imprimer le document en cours d’édition, d’ajouter des méta-tags (des informations complémentaires) au document ou encore de quitter LibreOffice Writer.

Le menu Edition est essentiellement utilisé pour effectuer des couper/copier/coller, des recherches et remplacements. Lorsque plusieurs personnes travaillent sur le même document, vous pourrez également utiliser le menu Edition pour contrôler le suivi des modifications. Nous y reviendrons dans la suite de la formation.

Le menu Affichage permet de décider quels éléments doivent s’afficher dans la fenêtre de Writer : barres d’outils, barre d’état, règles, barres de défilement, volet latéral, mais aussi de choisir le facteur de zoom du texte.

Comme son nom l’indique, le menu Insertion est utilisé pour insérer des éléments dans un document : images, audio, vidéo, scans, formes, FontWork (l’équivalent de WordArt dans Word), zones de texte, sauts de section et sauts de page, champs de formulaires, etc.

Le menu Format contient les commandes de mise en forme des caractères, des paragraphes et du document. Vous l’utiliserez pour définir l’espacement entre les caractères, l’alignement des paragraphes ou encore le format des puces et des numéros dans vos listes. Mais également pour positionner les images dans le texte, ou encore pour grouper et dissocier des éléments.

Le menu Styles permet d’appliquer à la sélection un des styles prédéfinis de Writer. Mais aussi de définir un nouveau style basé sur la sélection.

Vous vous en doutez, le menu Tableau contient les commandes de mise en forme des tableaux. Il permet également de convertir du texte en un tableau ou un tableau en du texte.

Le menu Outils donne accès aux paramètres de Writer, à la personnalisation des menus, barres d’outils et raccourcis clavier, à l’outil de correction, au dictionnaire de synonymes, aux macros et beaucoup d’autres commandes encore.

Le menu Fenêtre vous permet de créer une nouvelle fenêtre, de fermer la fenêtre actuelle et de naviguer entre les différentes fenêtres ouvertes.

Enfin, le menu Aide donne accès à l’aide en ligne de Writer.

Les barres d’outils

Deux barres d’outils sont affichées par défaut lorsque vous lancez Writer : Standard et Formatage. Toutes deux facilitent l’accès aux commandes de menu les plus souvent utilisées.

La barre d’outils Standard

La barre d’outils Standard est affichée juste en dessous de la barre de menus. Elle contient les commandes les plus utiles de Writer :

Si vous voulez, vous pouvez transformer la barre d’outils Standard en une palette flottante. Pour cela, pointez les pointillés qui apparaissent à l’extrême gauche de la barre d’outils Standard, maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déposez la barre d’outils où bon vous semble :

Elle se transforme immédiatement en une palette flottante que vous pouvez placer n’importe où sur l’écran en glissant-déposant sa barre de titre :

Inversement, pour convertir la palette d’outils Standard en la barre d’outils équivalente, il suffit de double-cliquer sur sa barre de titre.

Examinons les icônes de la barre d’outils Standard. De gauche à droite : Ouvrir, Enregistrer, Imprimer, Annuler, Rétablir, Rechercher et remplacer, Cloner le formatage, Gras, Italique, Souligné, Couleur du texte, Aligner à gauche, Centrer, Aligner à droite, Justifier, Style de paragraphe, Police, Taille des caractères, Interligne, Listes à puces, Listes numérotées, Augmenter le retrait, Diminuer le retrait, Insérer un tableau, Insérer une image, Insérer un lien, Insérer un commentaire, Enregistrer les modifications, Afficher/masquer les marques de formatage.

La barre d’outils Formatage

La barre d’outils Formatage est affichée juste en dessous de la barre d’outils Standard :

Si vous préférez, vous pouvez la transformer en une palette flottante en utilisant la même technique que pour la barre d’outils Standard : pointez les pointillés, maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déposez la barre d’outils à un autre emplacement pour la transformer en une palette flottante. Inversement, double-cliquez dans sa barre de titre pour la retransformer en une barre d’outils.

Examinons les icônes de la barre d’outils Formatage. De gauche à droite : Style de paragraphe, Actualiser le style, Nouveau style, Police, Taille des caractères, Gras, Italique, Souligné, Barré, Exposant, Indice, Effacer le formatage direct, Couleur des caractères, Couleur de mise en évidence, Puces, Numérotation, Aligner à gauche, Centrer, Aligner à droite, Justifier, Interligne, Augmenter l’espacement entre les paragraphes, Diminuer l’espacement entre les paragraphes, Augmenter le retrait, Diminuer le retrait, Enregistrer sous, Joindre à un mail, Exporter au format PDF, Imprimer, Copier, Rechercher et remplacer, Zoom.

Comme vous le voyez, il y a des doublons dans les deux barres d’outils. Dans un futur article, je vous montrerai comment personnaliser les barres d’outils Standard, Formatage et les autres dont nous n’avons pas encore parlé. Vous pourrez ainsi les limiter aux seules icônes dont vous avez réellement besoin.

Les autres barres d’outils

Il existe de nombreuses autres barres d’outils. Certaines apparaissent lorsqu’un élément est sélectionné dans le document (une image ou une forme par exemple). D’autres facilitent l’accès à certaines commandes de menu.

Pour choisir quelles barres d’outils sont affichées, déroulez le menu Affichage, pointez l’entrée Barres d’outils et cliquez sur la barre d’outils que vous voulez afficher ou cacher. Si la barre d’outils n’est pas apparente, elle s’affiche. Si elle est affichée, elle disparait :

Le volet latéral

Le volet latéral est affiché dans la partie droite de la fenêtre. Il contient par défaut cinq icônes : Propriétés, Page, Styles et formatage, Galerie et Navigateur :

L’icône Propriétés donne accès à un volet qui regroupe les propriétés de l’élément sélectionné ou du paragraphe dans lequel se trouve le point d’insertion. Ici par exemple, le point d’insertion se trouve dans un paragraphe qui a le style par défaut :

L’icône Page donne accès aux propriétés du document :

  • Sous Format, dimensions, orientation et marges.
  • Sous Styles, couleur d’arrière-plan, type de mise en page et nombre de colonnes.
  • Sous En-têtes : marges, espacement et type de contenu de l’en-tête.
  • Sous Pied de page : marges, espacement et type de contenu du pied de page.

L’icône Styles et formatage donne accès à de nombreux styles de mise en forme, classés par catégories. Pour appliquer un style à la sélection, double-cliquez dessus :

L’icône Galerie donne accès à une galerie de cliparts. Pour insérer l’un d’entre eux dans le document, sélectionnez une catégorie dans la première zone de liste, cliquez du bouton droit sur le clipart à insérer dans la seconde et sélectionnez Insérer dans le menu contextuel :

Enfin, l’icône Navigateur vous permet de vous déplacer dans le document via les titres, les tableaux, les images, les sections, etc.. Développez une catégorie et double-cliquez sur l’élément auquel vous voulez accéder. Ici par exemple, la catégorie Titres est développée et nous double-cliquons sur Installer LibreOffice pour accéder à ce titre dans le document :


Writer est le traitement de texte de LibreOffice. C’est l’équivalent de l’application Microsoft Word. Vous l’utiliserez pour saisir du texte, des lettres, des CV et tout autre document textuel.

Pour lancer LibreOffice Writer, vous pouvez passer par le lanceur d’applications de LibreOffice. Dans le volet gauche du lanceur, cliquez sur

  • Document Writer, sous Créer pour créer un nouveau document LibreOffice Writer.
  • Ouvrir un fichier, Fichiers distants ou Fichiers récents, puis sélectionner le document que vous voulez ouvrir.

Vous pouvez également lancer l’application LibreOffice Writer sans passer par le lanceur d’applications :

  • Si vous avez installé la version traditionnelle de LibreOffice ou si vous avez créé des raccourcis dans le menu Démarrer pour la version portable de LibreOffice, cliquez sur Démarrer, tapez libre et cliquez sur LibreOffice Writer dans la partie supérieure du menu Démarrer.
  • Si vous utilisez la version portable de LibreOffice et que vous n’avez pas créé de raccourcis dans le menu Démarrer, ouvrez le dossier dans lequel LibreOffice a été décompressé et double-cliquez sur l’icône exe.

Quelle que soit la technique utilisée, l’application Writer s’exécute :


LibreOffice est disponible dans deux versions :

  • Une version traditionnelle, qui s’installe sur votre ordinateur comme tout autre application.
  • Une version portable, qui se décompresse dans un dossier. Copiez ce dossier où vous voulez : sur un disque, un SSD, une clé USB ou tout autre emplacement. Aucune installation physique n’est nécessaire.

Téléchargement de la version traditionnelle de LibreOffice

Pour télécharger la version traditionnelle de LibreOffice, allez sur la page https://www.libreoffice.org/download/download/, sélectionnez votre système (Windows x86 si vous utilisez Windows 10 32 bits ou Windows x86_64 si vous utilisez Windows 10 64 bits) et cliquez sur le bouton DOWNLOAD qui correspond à la dernière version de la suite :

Remarque

Si vous ne savez pas si votre système est de type 32 ou 64 bits, allez lire l’article “Windows 10 – Quelle est la version (32 ou 64 bits) de Windows 10 ?“.

Une nouvelle page s’affiche, indiquant que le téléchargement du programme d’installation devrait commencer dans les secondes qui suivent. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur le lien :

Une fois le téléchargement terminé, double-cliquez sur le fichier d’extension msi téléchargé et suivez les consignes données pour installer la suite LibreOffice. Je vous suggère d’effectuer une installation standard pour disposer de toutes les applications de la suite.

Une fois l’installation terminée, les applications sont accessibles dans le menu Démarrer. Cliquez sur Démarrer, tapez libreoffice et cliquez sur l’application que vous voulez lancer :

Téléchargement de la version portable de LibreOffice

Pour télécharger la version portable de LibreOffice, allez sur la page https://fr.libreoffice.org/download/portable-versions/ et cliquez sur la dernière version en date de type Multilingual Standard. La version Multilingual All ne sert à rien, sauf si vous voulez disposer de toutes les langues prises en charge par LibreOffice :

Une fois le fichier téléchargé, exécutez-le. Après quelques minutes, vous obtiendrez un dossier qui contient tout ce dont vous avez besoin pour exécuter les applications de la suite LibreOffice :

La version portable de LibreOffice ne crée pas d’icônes de raccourci dans le menu Démarrer : pour lancer une des applications de la suite, vous devez ouvrir le dossier dans lequel a été décompressé LibreOffice et double-cliquer sur l’application à lancer.

Cependant, vous pouvez créer manuellement des icônes de raccourci dans le menu Démarrer en suivant la technique expliquée dans cet article : Windows 10 – Vos applications portables dans le menu Démarrer

Accéder à toutes les applications de LibreOffice

LibreOffice dispose d’un lanceur d’applications très pratique. Grâce à lui, vous pourrez lancer une application de la suite (Writer, Calc, Impress, Draw, Math ou Base), mais également accéder rapidement aux fichiers créés dans LibreOffice. L’accès au lanceur d’applications dépend de la façon dont LibreOffice a été installé.

Si vous avez installé la version traditionnelle de LibreOffice ou si vous avez créé des raccourcis dans le menu Démarrer pour la version portable de LibreOffice, cliquez sur Démarrer, tapez libre et cliquez sur LibreOffice dans la partie supérieure du menu Démarrer :

Si vous utilisez la version portable de LibreOffice et que vous n’avez pas créé de raccourcis dans le menu Démarrer, ouvrez le dossier dans lequel LibreOffice a été décompressé et double-cliquez sur l’icône LibreOfficePortable.exe :

Quelle que soit la technique utilisée, le lanceur d’applications s’affiche :

Cliquez sur :

  • Une des icônes sous Créer pour lancer une des applications de la suite.
  • Ouvrir un fichier pour ouvrir un fichier sur les unités de masse de votre ordinateur.
  • Fichiers distants pour ouvrir un fichier sur vos services en ligne (OneDrive, Google Drive, FTP, etc.).
  • Fichiers récents pour accéder aux fichiers que vous avez ouvert récemment dans LibreOffice.
  • La flèche à droite de Modèles puis une des applications de la suite pour accéder aux modèles prédéfinis de cette application.

Revenons à l’icône Fichiers distants. Lorsque vous cliquez dessus, la boîte de dialogue Fichiers distants s’affiche.

Si vous venez d’installer LibreOffice, aucun service cloud n’est encore interfacé. Cliquez sur Ajouter un service. Une nouvelle boîte de dialogue s’affiche. Sélectionnez le service auquel vous voulez accéder dans la liste déroulante Type, entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe associés, cochez la case Enregistrer le mot de passe et cliquez sur OK :

La procédure d’authentification change d’un cloud à un autre. Pour Google Drive, on vous demandera d’entrer un code PIN que vous recevrez par SMS :

Cliquez sur OK. Vos fichiers Google Drive sont maintenant accessibles dans la boîte de dialogue Fichiers distants :


Que diriez-vous d’une suite bureautique comparable à Microsoft Office et totalement gratuite ? Impossible ? Mais si, c’est tout à fait possible avec LibreOffice. C’est ce que je vais vous montrer dans un ensemble d’articles qui traiteront des équivalents de Word, Excel et PowerPoint. A savoir (respectivement) Writer, Calc et Impress.

Les documents manipulés par ces trois applications pourront être ouverts dans Microsoft Office et inversement. De plus, si vous connaissez la suite Office, vous n’aurez pas beaucoup de difficultés à vous adapter à LibreOffice…

A très bientôt pour le premier article sur OpenOffice. Je vous dirai comment télécharger LibreOffice, quelle version préférer et comment l’installer si vous avez choisi une version installable.


Pour choisir quelles barres d’outils sont visibles, déroulez le menu Affichage, pointez l’entrée Barres d’outils et cliquez sur les commandes qui correspondent aux barres d’outils que vous voulez afficher ou cacher. Lorsque vous cliquez sur une entrée qui est précédée d’une coche, la barre d’outils correspondante disparaît. Inversement, lorsque vous cliquez sur une entrée qui n’est pas précédée d’une coche, la barre d’outils correspondante est affichée :

Les barres d’outils peuvent être ancrées dans la partie supérieure, inférieure, gauche ou droite de la fenêtre de Writer ou être transformées en des palettes flottantes, librement déplaçables sur l’écran.

Pour transformer une barre d’outils en une palette flottante, pointez les pointillés qui apparaissent à l’extrême gauche de la barre d’outils, maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déplacez la barre d’outils ou bon vous semble. La transformation s’effectue au relâchement du bouton gauche de la souris :

Pour ancrer une barre d’outils dans la partie supérieure, inférieure, gauche ou droite de la fenêtre de Writer, pointez les pointillés qui apparaissent à l’extrême gauche de la barre d’outils, maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déplacez la barre d’outils vers un de ses points d’ancrage. Ici par exemple dans la partie gauche de la fenêtre. Le déplacement s’effectue au relâchement du bouton gauche de la souris :

Enfin, pour transformer une palette flottante en une barre d’outils, il suffit de double-cliquer dans sa barre de titre.

Non content de pouvoir être déplacées ou transformées en palettes flottantes, les barres d’outils sont également personnalisables. Lancez la commande Personnaliser dans le menu Outils. La boîte de dialogue Personnaliser s’affiche. Basculez sur l’onglet Barres d’outils. La boîte de dialogue est assez similaire à celle de l’onglet Menus.

Sélectionnez LibreOffice Writer ou votre document dans la liste déroulante supérieure droite (1) selon si vous voulez impacter tous les documents ou seulement le document en cours d’édition. Choisissez la barre d’outils que vous voulez modifier dans la deuxième liste déroulante (2).

La zone de liste inférieure (6) dresse la liste des icônes qui peuvent apparaître dans la barre d’outils sélectionnée. Cochez la case qui précède une icône pour la faire apparaître, décochez-la pour la cacher.

Si les icônes proposées par défaut ne sont pas suffisantes, vous pouvez en ajouter d’autres. Assurez-vous que l’entrée Toutes les commandes est sélectionnée dans la liste déroulante Catégorie (4). Sélectionnez l’icône que vous voulez ajouter dans la zone de liste Fonction (5) et cliquez sur la flèche orientée vers la droite (6). L’entrée sélectionnée se retrouve dans la zone de liste de droite (3). Ici par exemple, nous insérons l’icône 100% dans la barre d’outils Standard. Utilisez les flèches vers le haut ou vers le bas pour la positionner à l’endroit souhaité puis cliquez sur OK.

Désormais, l’icône 100% fait partie de la barre d’outils Standard :


Lorsque vous cliquez avec le bouton droit de la souris sur un texte, une image, un tableau, une forme ou un autre objet, un menu contextuel adapté à l’élément cliqué s’affiche. Cette section va vous montrer comment modifier les commandes qui apparaissent dans les différents menus contextuels de Writer.

Lancez la commande Personnaliser dans le menu Outils. La boîte de dialogue Personnaliser s’affiche. Basculez sur l’onglet Menus contextuels. La boîte de dialogue est assez similaire à celle de l’onglet Menus.

A titre d’exemple, nous allons ajouter la commande Bordures au menu contextuel qui apparait lorsque vous cliquez du bouton droit sur du texte.

Sélectionnez LibreOffice Writer ou votre document dans la liste déroulante supérieure droite (1) selon si vous voulez impacter tous les documents ou seulement le document en cours d’édition. Choisissez Texte dans la deuxième liste déroulante (2). Assurez-vous que l’entrée Toutes les commandes est sélectionnée dans la liste déroulante Catégorie (4). Sélectionnez Bordures dans la zone de liste Fonction (5) et cliquez sur la flèche orientée vers la droite (6). L’entrée Bordures se retrouve dans la zone de liste de droite (3). Utilisez les flèches vers le haut ou vers le bas pour la positionner à l’endroit souhaité puis cliquez sur OK.

L’entrée Bordures est désormais disponible lorsque vous cliquez avec le bouton droit de la souris sur un bloc de texte :