Médiaforma

All posts tagged connexion

Nous allons établir une connexion avec la table testtable de la base testconsole définie dans une section précédente. Si vous avez supprimé cette table, créez-la dans la console MySQL et insérez-y les données suivantes :

Pierre, Dubur, 34, NOW()
Chantal, Garnier, 128, NOM()
Jean, Dupont, 2, NOW()
Belle, Vercor, 45, NOW()

La connexion avec la base de données se fait en créant une instance de la classe PDO :

$base = new PDO('mysql:host=nomserveur; dbname=nombase', 'nomutilisateur', 'motdepasse');

Où :

  • nomserveur est le nom du serveur de base de données ;
  • nombase est le nom de la base de données ;
  • nomutilisateur est le nom d’utilisateur avec lequel se connecter sur la base de données ;
  • motdepasse est le mot de passe associé au nom d’utilisateur choisi.

Par exemple, pour se connecter sur la base testconsole du serveur localhost en utilisant le nom d’utilisateur root auquel aucun mot de passe n’est associé, vous utiliserez l’instruction suivante :

$base = new PDO(‘mysql:host=localhost; dbname=testconsole’, ‘root’, ”);

Pour identifier les erreurs qui pourraient se produire sur cette instruction, vous utiliserez une structure try catch :

<?php
  try {
    $base = new PDO('mysql:host=localhost; dbname=testconsole', 'root', '');
  }
  catch(exception $e) {
    die('Erreur '.$e->getMessage());
  }
?>

Exécutez ce code. Si aucun message d’erreur n’est affiché, la base de données est bien accessible.

Avant de lire les données dans la base de données, vous allez indiquer l’encodage à utiliser avec la méthode exec() :

$base->exec("SET CHARACTER SET utf8");

Pour lire les données contenues dans une table, vous utiliserez une requête SQL. Cette requête sera passé à l’objet PDO $base avec la méthode query() :

$retour = $base->query('requete');

Où requête est la requête SQL à exécuter.

Par exemple, pour obtenir toutes les données de la table testtable, vous utiliserez l’instruction suivante :

$retour = $base->query('SELECT * FROM testtable');

Il ne reste plus qu’à traiter les données retournées avec une boucle while :

while ($data = $retour->fetch()){
  echo $data['prenom'].' '.$data['nom'].' : connecté '.$data['compteurvisite'].' fois (dernière connexion le '.$data['dernierevisite'].')<br>';
}

Lorsque les données auront été extraites de la base de données, vous pourrez supprimer l’objet PDO $base pour mettre fin à la connexion :

$base = null;

Voici le code complet :

<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <meta charset="UTF-8" />
    <title>Accès à la bdd testconsole avec PDO</title>
  </head>
  <body>
    <?php
      try {
        $base = new PDO('mysql:host=localhost; dbname=testconsole', 'root', '');
      }
      catch(exception $e) {
        die('Erreur '.$e->getMessage());
      }
      $base->exec("SET CHARACTER SET utf8");
      $retour = $base->query('SELECT * FROM testtable');
      while ($data = $retour->fetch()){
        echo $data['prenom'].' '.$data['nom'].' : connecté '.$data['compteurvisite'].' fois (dernière connexion le '.$data['dernierevisite'].')<br>';
      }
      $base = null;
    ?>
  </body>
</html>

La boîte de dialogue est bien accessible et la requête produit plusieurs enregistrements qui sont affichés sur l’écran avec l’instruction echo


Pour savoir si une connexion vers une URL qui utilise le protocole HTTP s’est bien déroulée, le plus simple consiste à faire appel à la méthode getResponseCode() ou getResponseMessage() de la classe HttpURLConnection.

Les codes de réponse retournés par la fonction getResponseCode() sont listés sur la page http://docs.oracle.com/javase/8/docs/api/java/net/HttpURLConnection.html. En voici quelques-uns :

 

Code Constante Signification
200 HTTP_OK Connexion réussie
408 HTTP_CLIENT_TIMEOUT Dépassement de délai dans l’exécution de la requête
404 HTTP_NOT_FOUND Fichier inexistant
500 HTTP_INTERNAL_ERROR Erreur interne sur le serveur

 

Voici un exemple d’utilisation des méthodes getResponseCode(), getResponseMessage() et des constantes de la classe HttpURLConnection  :

import java.io.InputStream;
import java.net.HttpURLConnection;
import java.net.URL;

public class TesterConnexionHTTP {

    public static void main(String[] args) {
      URL uneURL=null;
      int ch;
      try {
        uneURL = new URL("https://lem.korp.free.fr/ReadMe.txt");
        HttpURLConnection connexion = (HttpURLConnection)uneURL.openConnection();
        InputStream flux = connexion.getInputStream();
        System.out.println("Status de la connexion : " + connexion.getResponseMessage());
        if (connexion.getResponseCode() == HttpURLConnection.HTTP_OK)
          while ((ch=flux.read())!= -1)
            System.out.print((char) ch);
        flux.close(); 
        connexion.disconnect();
      } 
      catch(Exception e) {
          System.out.println(e);
      }
    }
}

Pour accéder à Internet, vous pouvez utiliser une connexion Ethernet ou Wi-Fi. Dans le premier cas, l’ordinateur est relié à votre box ADSL ou fibre via un câble Ethernet, aussi appelé RJ45. Dans le deuxième cas, votre ordinateur est équipé d’un récepteur Wi-Fi intégré ou d’une clé Wi-Fi.

Si votre ordinateur utilise une connexion Ethernet, vous n’avez rien à faire : la connexion est automatique. Pointez l’icône Réseau, dans la zone de notification. Une info bulle signale que l’ordinateur accès au réseau local et à Internet :

Si votre ordinateur est équipé d’un récepteur Wi-Fi et qu’une connexion Ethernet est disponible, c’est la connexion Ethernet qui prime : l’accès Internet se fait via cette connexion et non via le Wi-Fi.

Si votre ordinateur est équipé d’un récepteur Wi-Fi et qu’aucune connexion Ethernet n’est disponible, une icône représentant les connexions Wi-Fi est affichée dans la zone de notifications, dans l’angle inférieur droit de l’écran. Cliquez dessus pour identifier la ou les connexions disponibles. Ici par exemple, une seule connexion Wi-Fi est disponible :

Cliquez sur la connexion à utiliser. Si vous souhaitez vous connecter automatiquement lorsque cette connexion sera disponible, cochez la case Se connecter automatiquement puis cliquez sur Se connecter. Entrez la clé de sécurité associée à la connexion, puis cliquez sur Suivant :

Quelques instants plus tard, la connexion Wi-Fi est établie et vous pouvez accéder à Internet. Cliquez en dehors du volet gauche pour le fermer. Pour vous assurer que la connexion est bien opérationnelle, pointez l’icône Wi-Fi dans la zone de notification :

Désormais, lorsque l’ordinateur se trouvera à proximité de cette source Wi-Fi, la connexion sera automatique, à moins qu’une connexion Ethernet n’ait été établie.

Téléchargez gratuitement le dossier du Wi-Fi

Le dossier du Wi-Fi est un PDF de 13 pages qui résume tout ce que vous devez savoir sur le Wi-Fi dans Windows 10.

Il vous montre comment :

  • Tester une connexion Wi-Fi
  • Partager une connexion Wi-Fi
  • Retrouver votre clé Wi-Fi
  • Oublier un réseau Wi-Fi

Cliquez sur ce bouton pour télécharger ce dossier :


Par défaut, votre Mac mémorise les connexions Wi-Fi établies avec succès dans le passé. Si vous souhaitez désactiver la connexion automatique à un réseau Wi-Fi en particulier, cliquez sur l’icône Préférences système dans le Dock puis sur l’icône Réseau dans la boîte de dialogue Préférences Système. La boîte de dialogue Réseau s’affiche. Cliquez sur l’icône Wi-Fi dans la liste de gauche, puis sur l’icône Avancé. Sous l’onglet Wi-Fi, cliquez sur le nom du réseau Wi-Fi avec lequel vous ne voulez pas vous connecter de façon automatique, puis cliquez sur l’icône .

Vous pouvez également choisir de ne pas retenir les réseaux auxquels le Mac s’est connecté dans le passé en décochant la case Mémoriser les réseaux auxquels l’ordinateur s’est connecté. Mais dans ce cas, vous devrez entrer la clé de protection WPA à chaque connexion.

Si plusieurs connexions réseau sont listées, vous pouvez choisir l’ordre dans lequel votre Mac tentera de se connecter en modifiant l’ordre dans lequel sont listés les réseaux dans la liste.


Pour accéder aux paramètres de la connexion à Internet, cliquez sur l’icône Préférences système dans le Dock, puis sur l’icône Réseau dans la boîte de dialogue Préférences système. La boîte de dialogue Réseau s’affiche. La liste de gauche indique les quatre types de connexion possibles. Ethernet, FireWire, Wi-Fi et Bluetooth. Si votre Mac est relié à une box Internet ou un switch par un câble Ethernet, la connexion Ethernet doit être précédée d’une puce verte, comme c’est le cas ici.

Si une connexion Wi-Fi est disponible, cliquez sur Wi-Fi dans la liste de gauche. Vérifiez que la détection des réseaux Wi-Fi n’est pas désactivée. Si nécessaire, cliquez sur Activer le Wi-Fi dans la boîte de dialogue Réseau. Les réseaux disponibles apparaissent dans la liste Nom du réseau. Sélectionnez l’un d’entre eux et, si aucune connexion n’a jamais été établie avec ce réseau, entrez la clé WPA correspondante.

L’entrée Wi-Fi devrait alors être précédée d’une puce de couleur verte pour indiquer qu’elle est active. Si vous le souhaitez, vous pouvez avoir des informations complémentaires sur la connexion Wi-Fi. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur l’icône Wi-Fi dans la barre des menus, en maintenant la touche Alt enfoncée.

Parmi les informations précisées, on peut voir que la connexion est de type 802.11n. L’adresse MAC est précisée sur la ligne BSSID, et le type de connexion est précisé sur la ligne Sécurité.

Deux autres types de connexion à Internet sont possibles : FireWire et PAN Bluetooth. La première sera possible si un périphérique de réseau est connecté au port FireWire de l’ordinateur. La deuxième sera possible si vous voulez utiliser le partage de connexion Bluetooth, à partir d’un iPhone par exemple.


Tout d’abord, assurez-vous que vous avez ouvert une session Windows en utilisant votre compte Microsoft. Sans quoi, la manipulation sera impossible.

Cliquez sur la vignette Contacts. L’angle supérieur droit de l’application indique les connexions actives. Supposons que vous vouliez désactiver la connexion avec Twitter. Cliquez sur l’une des icônes affichées dans l’angle supérieur droit, cliquez sur Twitter dans le talisman Comptes puis sur le lien Gérer ce compte en ligne.

Vous pouvez maintenant choisir les interactions entre vos comptes Microsoft et Facebook en cochant ou en décochant une ou plusieurs cases. Si vous voulez annuler toute interaction entre vos comptes Microsoft et Facebook, cliquez sur le lien Supprimer complètement cette connexion.

Ici, nous avons pris l’exemple du compte Facebook, mais la manipulation est identique pour tous les autres comptes.


Si vous possédez un appareil photo numérique, sachez qu’il est possible d’accéder au contenu de sa carte mémoire depuis Microsoft Word. Voici comment procéder :

  1. Connectez votre appareil à un port USB libre puis mettez-le sous tension.
  2. Au bout de quelques instants, l’ordinateur identifie l’appareil photo et le considère comme un disque amovible.
  3. Sélectionnez l’onglet Insertion dans le Ruban. Cliquez sur l’icône Image et sélectionnez une photo sur la mémoire de l’appareil.

 Astuce

Pour faciliter l’identification des photos, pensez à sélectionner Icônes moyennes, Grandes icônes ou Très grandes icônes dans la liste déroulante Changer l’affichage de la boîte de dialogue Insérer une image.