Médiaforma

All posts tagged tâches

La technique la plus conventionnelle pour tuer une tâche qui ne répond pas consiste à ouvrir le Gestionnaire des tâches, à basculer sur l’onglet Processus, à cliquer sur le processus bloqué puis sur le bouton Arrêter le processus.

Je vous propose de créer une icône de raccourci sur laquelle il suffira de double-cliquer pour tuer une tâche qui ne répond pas. Read more


Dans les versions précédentes de Windows, le Gestionnaire des tâches était essentiellement utilisé pour mettre fin à une application qui ne répondait pas. Comme nous allons le voir, le Gestionnaire des tâches de Windows 8 va bien plus loin.

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il n’y a non plus un mais deux Gestionnaires de tâches : un pour les utilisateurs débutants et un autre pour les utilisateurs aguerris.

La version simplifiée du Gestionnaire des tâches est affichée lorsque vous appuyez simultanément sur les touches Ctrl, Alt et Suppr et que vous sélectionnez Gestionnaire des tâches dans le menu. Très simple, elle répertorie les tâches Modern UI et Bureau en cours d’exécution.

Pour donner le focus à l’une des tâches listées, double-cliquez sur son nom. Pour fermer une des tâches listées, cliquez sur son nom puis cliquez sur Fin de tâche. Attention : la tâche est fermée sans aucune demande de confirmation. Si elle manipule un fichier de données qui n’a pas été sauvegardé, vous risquez de perdre une partie ou la totalité de son contenu.

Si vous vous sentez frustré par tant de simplicité, cliquez sur Plus de détails. La version avancée du Gestionnaire des tâches est alors affichée.

L’onglet Processus est sélectionné par défaut.

Les noms des processus sont explicites et ils apparaissent en clair, contrairement à ce qui se faisait dans les versions précédentes du Gestionnaires des tâches.

Une “carte thermique” vous permet d’identifier les applications qui demandent le plus de ressources système. Les zones sombres correspondent aux gros consommateurs et les zones claires aux petits consommateurs. Ici, par exemple, il est facile d’identifier quelle application utilise la plus grande quantité de mémoire et quelle application sollicite le plus le processeur. Si nécessaire, vous pouvez cliquer sur l’en-tête des différentes colonnes pour classer alternativement par ordre croissant et par ordre décroissant les consommations correspondantes.

Sous l’onglet Performance sont rassemblées des informations détaillées concernant  les processeurs, la mémoire, les unités de masse et le réseau. Cliquez sur l’un de ces éléments pour obtenir une représentation graphique dans le temps et des informations chiffrées complémentaires. A titre d’exemple, si vous cliquez sur Processeur, vous obtenez des informations sur la vitesse du processeur, sur le nombre de processeurs physiques et logiques, sur les mémoires caches, sur la virtualisation, etc.

L’onglet Historique des applications donne des informations sur la « consommation » de vos applications en termes de temps processeur et de réseau. Cet onglet est utile si vous voulez savoir d’un simple coup d’œil quelle application sollicite le plus votre ordinateur. Tout comme l’onglet Processus, cet onglet utilise une carte thermique pour vous permettre de repérer rapidement les “gros consommateurs”.


Dans Windows 7 et les versions précédentes, le Gestionnaire des tâches était essentiellement utilisé pour mettre fin à une application qui ne répondait pas. Comme nous allons le voir, le Gestionnaire des tâches de Windows 10 va bien plus loin.

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il n’y a non plus un mais deux Gestionnaires de tâches : un pour les utilisateurs débutants et un autre pour les utilisateurs aguerris.

La version simplifiée du Gestionnaire des tâches est affichée lorsque vous appuyez simultanément sur les touches Ctrl, Alt et Suppr et que vous sélectionnez Gestionnaire des tâches dans le menu. Très simple, elle répertorie les tâches en cours d’exécution.

Pour donner le focus à l’une des tâches listées, double-cliquez sur son nom. Pour fermer une des tâches listées, cliquez sur son nom puis cliquez sur Fin de tâche. Attention : la tâche est fermée sans aucune demande de confirmation. Si elle manipule un fichier de données qui n’a pas été sauvegardé, vous risquez de perdre une partie ou la totalité de son contenu.

Si vous vous sentez frustré par tant de simplicité, cliquez sur Plus de détails. La version avancée du Gestionnaire des tâches est alors affichée.

L’onglet Processus est sélectionné par défaut.

Les noms des processus sont explicites et ils apparaissent en clair, contrairement à ce qui se faisait dans les versions précédentes du Gestionnaire des tâches.

Une « carte thermique » vous permet d’identifier les applications qui demandent le plus de ressources système. Les zones sombres correspondent aux gros consommateurs et les zones claires aux petits consommateurs. Ici, par exemple, il est facile d’identifier quelle application utilise la plus grande quantité de mémoire et quelle application sollicite le plus le processeur. Si nécessaire, vous pouvez cliquer sur l’en-tête des différentes colonnes pour classer alternativement par ordre croissant et par ordre décroissant les consommations correspondantes.

Sous l’onglet Performance sont rassemblées des informations détaillées concernant les processeurs, la mémoire, les unités de masse et le réseau. Cliquez sur l’un de ces éléments pour obtenir une représentation graphique dans le temps et des informations chiffrées complémentaires. A titre d’exemple, si vous cliquez sur Processeur, vous obtenez des informations sur la vitesse du processeur, sur le nombre de processeurs physiques et logiques, sur les mémoires caches, sur la virtualisation, etc.

L’onglet Historique des applications donne des informations sur la « consommation » de vos applications en termes de temps processeur et de réseau. Cet onglet est utile si vous voulez savoir d’un simple coup d’œil quelle application sollicite le plus votre ordinateur. Tout comme l’onglet Processus, cet onglet utilise une carte thermique pour vous permettre de repérer rapidement les gros consommateurs.


Il est souvent pratique d’avoir une sortie papier des tâches qui vous incombent. Cliquez sur l’icône Tâches dans le volet de navigation, basculez sur l’onglet Fichier dans le Ruban, puis cliquez sur Imprimer.

Vous pouvez utiliser les options par défaut ou cliquer sur Options d’impression pour paramétrer l’impression. Choisissez l’imprimante à utiliser, les pages à imprimer et le nombre de copies. Dans le cas d’une impression multiple, cochez la case Copies assemblées si vous souhaitez imprimer des jeux de copies séparées. Dans le groupe d’options Etendue, sélectionnez Tout pour imprimer toutes les tâches ou Pages pour n’imprimer que les pages spécifiées.

Si nécessaire, cliquez sur Mise en page pour définir précisément la mise en page :

  • Sous l’onglet Format, choisissez les polices à utiliser pour les en-têtes et les tâches.
  • Sous l’onglet Papier, définissez le type et le format du papier, ainsi que la taille des marges.
  • Sous l’onglet En-tête / pied de page, tapez le texte qui sera affiché dans les parties supérieure et inférieure de chaque page imprimée.

Cliquez sur OK puis sur Imprimer pour lancer l’impression.