Médiaforma

All posts tagged securite

Pour ouvrir une session Windows, vous pouvez utiliser d’une façon très classique un nom d’utilisateur et le mot de passe associé. Mais Windows 8 propose deux autres modes d’authentification. Vous pouvez désormais utiliser un mot de passe image et/ou un code confidentiel. Voyons comment les mettre en œuvre.

Tapez connexion dans l’écran d’accueil et cliquez sur Options de connexion. Cette action déclenche l’ouverture de l’écran Comptes, onglet Options de connexion sélectionné.

Cliquez sur Ajouter, sous Mot de passe image pour créer un mot de passe image. Entrez votre mot de passe actuel et validez en cliquant sur OK. Cliquez sur Choisir une image. Désignez l’image à utiliser, sur les unités de masse de l’ordinateur ou sur SkyDrive et validez votre choix en cliquant sur Utiliser cette image. Vous devez maintenant définir trois mouvements sur l’image. Vous pouvez tracer des cercles, des lignes, des droites ou des points. Attention : la taille, la position, l’orientation et l’ordre de vos mouvements seront pris en compte dans le mot de passe image. Reproduisez les trois mouvements que vous venez de définir puis fermez l’écran Comptes.

Pour tester le mot de passe image qui vient d’être défini, fermez la session courante, reconnectez-vous et reproduisez les trois gestes.

Nous allons maintenant associer un code confidentiel au compte courant. Tapez connexion dans l’écran d’accueil et cliquez sur Options de connexion. Cette action déclenche l’ouverture de l’écran Comptes, onglet Options de connexion sélectionné. Sous le libellé Code confidentiel, cliquez sur Ajouter. Entrez votre mot de passe actuel et validez en cliquant sur OK. Entrez à deux reprises votre code confidentiel. Ce code doit être composé de quatre chiffres quelconques. Cliquez sur Terminer pour mémoriser votre code, et fermez l’écran Comptes.

Pour tester le code confidentiel, basculez sur l’écran de verrouillage en appuyant simultanément sur les touches Windows et L, cliquez pour accéder à l’écran d’authentification et entrez votre code. Dès la saisie du quatrième chiffre, et à condition que le code entré soit le bon, vous avez à nouveau accès aux deux interfaces de Windows 8.

Avant de terminer cette rubrique, je vais apporter une dernière précision. Lorsque plusieurs techniques d’authentification ont été définies, il vous suffit de cliquer sur Options de connexion pour choisir la technique à utiliser : Mot de passe image, Code confidentiel ou Compte Microsoft.


Les virus et les chevaux de Troie ne sont pas les seuls dangers qui guettent votre ordinateur : chaque fois que vous vous connectez à Internet, vous êtes la cible potentielle de pirates informatiques. Pour éviter ces attaques, l’utilisation du pare-feu de Windows 8 est primordiale.

Tapez pare dans l’écran d’accueil, puis cliquez sur Pare-feu Windows.

Les boucliers affichés en face des libellés Réseaux publics et Réseaux publics ou invités doivent être de couleur verte. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Activer ou désactiver le pare-feu Windows.

En fonction du réseau utilisé, sélectionnez l’option Activer le pare-feu Windows sous Paramètres des réseaux privés ou Paramètres des réseaux publics, puis cliquez sur OK pour valider le nouveau réglage. Votre ordinateur est maintenant à l’abri des pirates informatiques.

Le pare-feu de Windows 8 est bidirectionnel : il bloque le trafic entrant et sortant. Pour permettre à un programme ou un service particulier d’accepter les connexions réseau entrantes, cliquez sur Autoriser une application ou une fonctionnalité via le Pare-feu Windows, puis cochez la case correspondante dans la zone de liste Applications et fonctionnalités autorisées.


Tous les sites Web visités avec Internet Explorer sont classés dans des zones de sécurité : Internet, Intranet local, Sites approuvés ou Sites sensibles. La zone à laquelle appartient un site Web définit les paramètres de sécurité utilisés pour ce site.

Read more


Windows SmartScreen est là pour prêter main forte à Windows Defender. Il aide à préserver la sécurité de l’ordinateur en émettant des avertissements, voire en supprimant les applications non reconnues, téléchargées sur Internet.

Pour activer ou désactiver Windows SmartScreen, cliquez sur Démarrer, tapez smartscreen puis cliquez sur Activer ou désactiver le filtre SmartScreen pour les applications. La fenêtre Confidentialité s’affiche, onglet Général sélectionné. Utilisez le deuxième bouton pour activer ou désactiver la fonctionnalité Windows SmartScreen :

Pour configurer Windows SmartScreen, cliquez sur Démarrer, tapez smartscreen puis cliquez sur Modifier les paramètres SmartScreen. Cette action ouvre la boîte de dialogue Sécurité et maintenance. Dans la partie gauche de la fenêtre, cliquez sur Modifier les paramètres Windows SmartScreen. Choisissez un niveau de protection en sélectionnant l’un des boutons radio. Nous vous suggérons de sélectionner la première option, qui offre le plus haut niveau de protection. Cliquez enfin sur OK pour confirmer le nouveau réglage.


Windows Defender protège votre ordinateur contre les menaces causées par des virus, logiciels espions et autres indésirables. Il s’exécute en tâche de fond et analyse toutes vos actions. Si un virus ou un logiciel espion est détecté, vous en êtes immédiatement informé et vous pouvez choisir de l’éradiquer ou de le mettre en quarantaine.

Pour configurer Windows Defender, cliquez sur Démarrer, tapez defender, puis cliquez sur Windows Defender. Cette action affiche la fenêtre Windows Defender. Si la bande supérieure est de couleur verte, votre ordinateur est protégé. Si elle est rouge ou orange, la protection de votre ordinateur n’est pas parfaite. La partie centrale de la fenêtre donne un compte rendu plus détaillé. Apparaissent :

  • la date et l’heure de la dernière analyse ;
  • l’état de la protection en temps réel (activé ou désactivé) ;
  • l’état des définitions de virus et de logiciels espion. Ici, les définitions sont à jour.

Si la protection antivirus est désactivée, cliquez sur Paramètres, placez l’interrupteur Protection en temps réel sur Activé et fermez la boîte de dialogue Paramètres :

Votre ordinateur est maintenant protégé.


Sans Windows 10, l’amélioration la plus importante du point de vue de la sécurité est la gestion de données biométriques en vue de l’authentification des utilisateurs. Voici quelques-unes des possibilités offertes par Windows 10 :

  • Windows Hello est le nom du système d’authentification biométrique de Windows 10. Il peut se baser sur la reconnaissance du visage, de l’iris, ou des empreintes digitales des utilisateurs. Lorsque l’un des périphériques correspondants à ce type d’authentification est installé, il est utilisé à chaque session pour déverrouiller les appareils. Cette technique est bien plu sûre que l’utilisation de traditionnels mots de passe.
  • Microsoft Passport est la couche logicielle qui assure l’interfaçage avec les périphériques d’authentification. Elle est également responsable du démarrage sécurisé UEFI, afin de s’assurer que le démarrage de l’ordinateur s’effectue sur un système digne de confiance.
  • Trusted boot sécurise le démarrage du système (kernel, système de fichiers, pilotes de périphériques et antimalware).
  • Windows Defender protège votre ordinateur contre les menaces causées par des virus, logiciels espions et autres indésirables. Il s’exécute en tâche de fond et analyse toutes vos actions. Si un virus ou un logiciel espion est détecté, vous en êtes immédiatement informé et vous pouvez choisir de l’éradiquer ou de le mettre en quarantaine.
  • Windows SmartScreen est là pour prêter main forte à Windows Defender. Il aide à préserver la sécurité de l’ordinateur en émettant un avertissement, voire en supprimant les applications non reconnues, téléchargées sur Internet.
  • BitLocker se charge de l’encryptage des données sur les périphériques de stockage (disques durs, clés USB, cartes mémoire) afin d’assurer l’intégrité des données qui y sont stockées.


Tous les réglages relatifs à la sécurité et la confidentialité sont rassemblés dans la boîte de dialogue Sécurité et confidentialité. Pour accéder à cette boîte de dialogue, cliquez sur l’icône Préférences Système dans le Dock, puis sur l’icône Sécurité et confidentialité, dans la boîte de dialogue Préférences Système.

Sous l’onglet Général, vous pouvez modifier le mot de passe de l’utilisateur dont la session est ouverte. Vous pouvez également activer la demande de mot de passe dès la mise en veille de l’écran ou après une durée qui peut être choisie dans la liste déroulante. Pour pouvoir modifier les autres options, vous devez au préalable cliquer sur le cadenas, dans la partie inférieure gauche de la boîte de dialogue. Vous pouvez alors choisir d’afficher un message personnalisé sur l’écran de verrouillage, de désactiver l’ouverture automatique de la session, et d’indiquer quelles applications peuvent être téléchargées sur votre Mac : celles provenant du Mac App Store, celles provenant du Mac App Store ou dont les développeurs sont identifiés, ou n’importe quelles applications.

L’onglet Coupe-feu permet d’activer ou de désactiver le coupe-feu (aussi appelé pare-feu) de l’ordinateur. Par défaut le coupe-feu est désactivé. Pour l’activer, cliquez simplement sur Activer le coupe-feu. Vous pouvez paramétrer le coupe-feu en cliquant sur Options de coupe-feu. Vous pouvez par exemple choisir de bloquer toutes les connexions entrantes, à l’exception de celles nécessaires aux services Internet de base.

Pour être moins restrictif, vous pouvez choisir d’autoriser ou de bloquer les connexions entrantes sur certaines applications. Cliquez sur l’icône +, désignez une application, puis cliquez sur Ajouter. L’application est maintenant listée dans la boîte de dialogue Sécurité et confidentialité. En cliquant sur son nom, vous pouvez choisir d’autoriser ou d’interdire les connexions entrantes pour cette application.

Par défaut, les logiciels signés sont autorisés à recevoir des connexions entrantes. Si vous le souhaitez, il est possible de désactiver cette option en décochant la case correspondante. Enfin, si la case Activer le mode furtif est cochée, les commandes Ping et les commandes d’ouverture de ports ne seront pas prises en compte.

L’onglet FileVault permet de chiffrer le contenu du disque dur principal. Cette option peut être utile sur un ordinateur portable qui contient des données confidentielles. Mais attention, si vous activez FileVault, assurez-vous de conserver précieusement le mot de passe de session et la clé de secours. Sans quoi, vous ne pourrez plus accéder à vos données.

Enfin, l’onglet Confidentialité permet de gérer l’accès des applications aux données personnelles. Sélectionnez les entrées dans la zone de liste pour savoir quelles applications sont autorisés à déterminer votre emplacement, à accéder à vos contacts, vos calendriers ou vos rappels, etc.