Médiaforma

All posts tagged modifier

Plusieurs réglages peuvent être apportés à un calque après sa création :

1) Double-cliquez sur la vignette d’un calque pour afficher ses options. Par exemple, en double-cliquant sur la vignette d’un calque de texte, vous pouvez modifier le texte affiché ou ses caractéristiques. Ou encore, en double-cliquant sur la vignette d’un calque d’image, vous pouvez modifier son opacité et/ou définir une ombre portée :

Photofiltre - Modifier des calques 1

2) Cliquez du bouton droit sur la vignette d’un calque pour accéder à un ensemble de commandes contextuelles :

Photofiltre - Modifier des calques 2

  • Visible permet d’afficher ou de cacher le calque.
  • Verrou interdit la modification du calque.
  • Renommer le calque permet de choisir un nom plus parlant pour le calque.
  • Options donne accès à la boîte de dialogue des options du calque.
  • Paramétrage manuel permet de modifier les dimensions et l’emplacement du calque.
  • Redimensionner le calque permet de modifier visuellement les dimensions du calque. Lorsque vous lancez cette commande, des poignées de redimensionnement sont affichées autour du calque. Tirez sur l’une d’entre elles pour redimensionner le calque en conséquence.
  • Distorsion permet de déformer le calque. Lorsque vous lancez cette commande, des poignées de redimensionnement sont affichées autour du calque. Tirez sur l’une d’entre elles pour opérer la distorsion.
  • Transformation paramétrée permet de faire pivoter le calque, de modifier ses dimensions et son inclinaison.
  • Photofiltre - Modifier des calques 3

  • Editer la couche alpha permet de modifier le masque de la couche. Nous y reviendrons dans une autre rubrique.
  • Convertir le texte en calque image remplace le texte par une image bitmap. Attention, après cette opération, il ne sera plus possible de modifier le texte ou ses attributs.
  • Fusionner l’ombre intègre l’ombre au calque. Attention, après cette opération, il ne sera plus possible de modifier les caractéristiques de l’ombre ou de la supprimer.
  • Fusionner avec le calque inférieur regroupe le calque courant et celui qui se trouve au-dessous de lui. Cette commande ne fonctionne qu’entre calques du même type (image ou texte). Ici par exemple, deux couches images sont regroupées. Le papillon de couleur or étant en avant-plan du papillon de couleur améthyste, nous avons cliqué du bouton droit sur le papillon de couleur or (ou sur sa vignette) pour accéder à la commande Fusionner avec le calque inférieur.

Photofiltre - Modifier des calques 4

Photofiltre - Modifier des calques 5

  • Ordre permet de modifier l’ordre d’apparition du calque et ainsi d’indiquer s’il se trouve en avant-plan ou en arrière-plan des autres calques.
  • Dupliquer crée un calque identique. Cette commande est très pratique. Dans cet exemple, elle permet de créer très facilement de nouveaux papillons.
  • Enfin, Supprimer supprime le calque.

Le menu Calque offre quelques commandes complémentaires particulièrement intéressantes.

Photofiltre - Modifier des calques 6

  • La commande Insérer un nouveau fond permet de créer un calque d’arrière-plan transparent ou de couleur unie.
  • La commande Transparence permet (entre autres) de désactiver la transparence ou de choisir une couleur de transparence.
  • La commande Centrer le calque permet de centrer le calque dans l’image, horizontalement ou verticalement.
  • La commande Exporter le calque permet de sauvegarder le calque (et lui seul) dans un fichier au format PNG, TIFF, BMP ou GIF.
  • Enfin, si le menu contextuel permettait de fusionner un calque et son ombre ou deux calques consécutifs, le menu Calque permet de fusionner tous les calques visibles ou tous les calques, qu’ils soient visibles ou non.

  • La zone de travail correspond à l’espace utilisé par l’image. Imaginons par exemple que vous vouliez ajouter du texte autour d’une image. Lancez la commande Taille de la zone de travail dans le menu Image ou appuyez sur Maj + H. La boîte de dialogue Taille de la zone de travail s’affiche. La taille de la zone de travail apparait dans les zones de texte Largeur et Hauteur.

    Modifiez ces zones de texte. Choisissez la position de l’image actuelle dans la zone de travail. Choisissez une couleur ou un motif de fond. Ici par exemple, nous choisissons un fond Toile1.

    Photofiltre - Modifier les dimensions de la zone de travail

    Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur OK pour modifier les dimensions de la zone de travail.

    Cliquez sur l’icône Texte de la barre d’outils ou appuyez sur Ctrl + T. Choisissez une police, une taille de caractères, entrez le texte désiré et cliquez sur OK. Le texte est inséré dans l’image. Vous pouvez le déplacer où bon vous semble en utilisant la technique de glisser déposer de Windows.


    Parfois, il peut être nécessaire de modifier un modèle pour altérer toutes les diapositives (ou une partie seulement). Pour ce faire, vous devez agir sur le masque des diapositives.

    Sélectionnez l’onglet Affichage dans le ruban, puis cliquez sur l’icône Masque des diapositives dans le groupe Modes Masque. Dans ce mode d’affichage, vous pouvez modifier la taille et la disposition des objets qui composent chacun des différents modèles de diapositives de contenu, et, si nécessaire, leur ajouter un ou plusieurs objets quelconques.

    Pointez une diapositive de masque dans le volet gauche, puis apportez les modifications souhaitées. Ces modifications seront répercutées sur toutes les nouvelles diapositives de la présentation qui l’utiliseront. A titre d’exemple, nous modifions la police utilisée dans le masque Titre et contenu :

    Pour vérifier que la modification a bien été prise en compte, cliquez sur l’icône Désactiver le mode Masque, sous l’onglet Masque des diapositives. Définissez une nouvelle diapositive basée sur le modèle Titre et contenu. Comme vous pouvez le constater, le titre de cette nouvelle diapositive est affiché en police Algerian.

    Retournez dans le masque des diapositives. Pour cela, sélectionnez l’onglet Affichage dans le ruban et cliquez sur l’icône Masque des diapositives dans le groupe Modes Masque.

    Tous les masques de diapositives ont un parent commun. Si vous le modifiez, toutes les diapositives de masque et donc toutes les diapositives de la présentation seront affectées. Ce masque “parent” se trouve tout en haut du volet des miniatures. A titre d’exemple, nous allons ajouter un logo dans ce masque. Pour cela, basculez sur l’onglet Insertion du ruban, cliquez sur l’icône Images dans le groupe Images et insérez un logo. Comme vous pouvez le constater, ce logo est affiché dans toutes les diapositives de masque.

    Pour vérifier que la modification a bien été prise en compte, cliquez sur l’icône Désactiver le mode Masque, sous l’onglet Masque des diapositives. Le logo est bien affiché dans toutes les diapositives de la présentation.


    Plusieurs méthodes jQuery permettent de manipuler les classes des éléments du DOM :

    • addClass() : ajoute la classe spécifiée en argument
    • removeClass() : supprime la classe de la sélection, si elle existe
    • toggleClass() : retire ou ajoute la classe de la sélection, selon si elle existe ou si elle n’existe pas

    Pour vous entrainer à manipuler ces méthodes, saisissez le code suivant dans Notepad+++ et sauvegardez-le sous le nom manipule-classes.htm :

    <!DOCTYPE html>
    <html>
      <head>
        <meta charset="UTF-8">
        <title>Manipulation de l'attribut class</title>
        <style type="text/css">
          .rouge { color: red; }
          .vert { color: green; }
          .petit { font-size: 100%; }
          .grand {font-size: 300%; }
        </style>
      </head>
      <body>
        <div id="kevin">Kévin</div>
        <div id="eric">Eric</div>
        <div id="cathy">Cathy</div>
        <div id="julie">Julie</div>
        <div id="trich">Patricia</div>
    
    
        <script src="jquery.js"></script>
        <script>
          $(function() {
            // Ajouter le code jQuery ici
    
    
          });
        </script>
      </body>
    </html>

     

    Exécutez le code. Voici ce que vous devez obtenir :

     

    A l’aide des méthodes addClass(), removeClass() et toggleClass(), modifiez les classes des éléments div pour obtenir ce résultat :

     

    Voici le code à utiliser :

    $('#kevin').removeClass('rouge').addClass('vert');
    $('#eric').addClass('rouge').addClass('grand');
    $('#cathy').removeClass('grand');
    $('#julie').addClass('vert');
    $('#trich').removeClass('vert').addClass('rouge').addClass('grand');

     

    Remarque : Plusieurs autres variantes sont possibles.

    Il est possible d’enlever ou d’ajouter plusieurs classes simultanément : précisez le nom des classes concernées dans les parenthèses en les séparant d’un espace. Par exemple :

    addClass('bleu immense');

     

    Simplifiez le code jQuery précédent :

    $('#kevin').removeClass('rouge').addClass('vert');
    $('#eric').addClass('rouge grand');
    $('#cathy').removeClass('grand');
    $('#julie').addClass('vert');
    $('#trich').removeClass('vert').addClass('rouge grand');

     

    Pour terminer, la méthode hasClass() renvoie la valeur true si la sélection a pour classe la valeur spécifiée en argument. Elle renvoie la valeur false dans le cas contraire.

     

    Exercice : A titre d’exemple, appliquez la méthode hasClass() à tous les éléments div du document. Si un élément est de classe rouge, supprimez cette classe et remplacez-la par la classe vert.

    Solution :

        $('div').each(function(){
      element=$(this);
      if (element.hasClass('rouge')) {
        element.removeClass('rouge');
        element.addClass('vert');
      }
    });

    Tapez le code suivant et sauvegardez-le dans le dossier c:\jquery sous le nom premier.htm :

    <!DOCTYPE html>
    <html>
      <head>
        <meta charset="UTF-8">
        <title>Affichage dans le DOM</title>
        <script src="jquery.js"></script>
        <script>
          $(function(){
            $('#textejq').html('Ce texte est écrit par jQuery');
          });
        </script>
      </head>
      <body>
        Ce texte est affiché en HTML<br />
        <span id="textejq"></span>
      </body>
    </html>

     

    Exécutez ce code dans Firefox en tapant c:/jquery/premier.htm dans la barre de titre. Voici ce que vous devez obtenir :

    Le corps du document contient un peu de texte et une balise <span> :

    Ce texte est affiché en HTML<br />
    <span id="textejq"></span>

     

    Lorsque le DOM est prêt :

    $(function(){

     

    Le code jQuery ajoute du texte dans la balise d’identifiant textejq :

    $('#textejq').html('Ce texte est écrit par jQuery');

     

    La première partie de l’instruction sélectionne la balise d’identifiant textejq :

    $('#textejq')

    La fonction html() ajoute alors le texte “Ce texte est écrit par jQuery” dans la balise sélectionnée.

    Pour vous assurer que c’est bien jQuery qui affiche le texte “Ce texte est écrit par jQuery”, mettez la ligne qui fait référence à la bibliothèque jquery.js en commentaires :

    <!-- <script src="jquery.js"></script>  -->

    Sauvegardez le fichier et rafraîchissez le navigateur en appuyant sur F5. La deuxième ligne n’est plus affichée. C’est donc bien jQuery qui se charge de cet affichage.


    La fonction shuffle() mélange automatiquement les éléments du tableau qui lui est passé en argument.
    Faites une pause dans la vidéo. Saisissez ce code et sauvegardez-le :

    <?php
     $nombres = array(1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20);
     shuffle($nombres);
     foreach($nombres as $element)
     echo $element."<br>";
    ?>

    Exécutez-le en utilisant WAMP Server. Comme vous pouvez le voir, les nombres sont mélangés de façon aléatoire.
    Appuyez sur la touche F5 pour rafraîchir la page, les nombres sont à nouveau mélangés aléatoirement.

     


    Pour modifier le fichier php.ini sur un serveur privé, vous devez vous connecter en SSH (Secure Shell) à votre serveur. Pour cela, vous utiliserez le programme PuTTY, librement téléchargeable ici : http://www.chiark.greenend.org.uk/~sgtatham/putty/download.html.

    Entrez l’adresse IP du serveur dans la zone de texte Host Name et cliquez sur Open. Entrez votre login et votre mot de passe et validez. Une fois la connexion établie, vous pouvez éditer le fichier php.ini et y faire les modifications souhaitées.