Médiaforma

All posts tagged photofiltre 7

Cette rubrique n’est pas à proprement parler liée à PhotoFiltre, mais elle va permettre d’ajouter des polices de caractères à Windows, et donc de les utiliser dans PhotoFiltre.

Rendez-vous sur le site http://www.dafont.com/fr/ et faites votre choix en sélectionnant une des nombreuses catégories de polices proposées.

Photofiltre - Ajouter des polices à Windows 1

Ici par exemple, nous allons installer la police Groovy Alba. Un clic sur Groovy et la police Alba est accessible. Nous cliquons sur Alba, sur Télécharger puis sur Ouvrir. Le fichier ZIP téléchargé contient trois polices TrueType nommées ALBA, ALBAM et ALBAS. Pour savoir quelles sont les différences entre ces trois polices, il suffit de double-cliquer dessus.

  • ALBA est la police par défaut
  • ALBAM est la police ALBA avec une graisse élevée
  • ALBAS est la police ALBA avec un ombrage.

Nous allons installer la police ALBAM. Pour cela, nous double-cliquons sur ALBAM, puis nous cliquons sur Installer. Quelques instants plus tard, la police ALBAM est disponible dans toutes les applications Windows, et donc dans PhotoFiltre. Si PhotoFiltre était ouvert au moment de l’installation de la police, fermez-le puis rouvrez-le.

Pour vous assurer que la nouvelle police est bien disponible dans PhotoFiltre, définissez une nouvelle image, cliquez sur l’icône Texte et cherchez la police ALBAM dans la liste déroulante Police. Comme vous pouvez le voir, cette police est bien disponible et elle peut être utilisée dans PhotoFiltre :

Photofiltre - Ajouter des polices à Windows 2

A vous de trouver les polices qui correspondent aux effets que vous recherchez.


Pour sélectionner une portion d’image, choisissez l’outil Sélection dans la palette d’outils et la forme de la sélection dans la partie inférieure de la palette d’outils.

Les formes de base sont les suivantes :

  • Rectangle ;
  • Ellipse ;
  • Coins arrondis ;
  • Losange ;
  • Triangle.

Cliquez sur l’image avec le bouton gauche de la souris, maintenez ce bouton enfoncé et faites glisser le pointeur jusqu’à ce que la zone sélectionnée ait la taille désirée. Pendant le déplacement de la souris, des pointillés animés matérialisent la sélection.

Remarque

Si la zone à sélectionner est carrée, maintenez la touche Maj enfoncée pendant la sélection. La zone sélectionnée sera automatiquement carrée.

Pour modifier une sélection, pointez l’un de ses côtés avec la souris. Le pointeur se transforme en une double flèche. Maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déplacez le pointeur pour obtenir la sélection désirée.

Pour désélectionner la portion d’image sélectionnée, il suffit de cliquer avec le bouton gauche de la souris en dehors de la sélection ou d’appuyer sur la touche Echap du clavier.

Vous pouvez également opter pour des sélections aux formes non géométriques :

  • Sélection au lasso : maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et tracez le contour de la sélection à main levée.
  • Sélection polygonale : cliquez à plusieurs reprises pour définir chacun des angles du polygone.

Les icônes Carré, Format 4:3 et Format 3:2 définissent une sélection carrée, rectangulaire de rapport 4/3 et rectangulaire de rapport 3/2.

L’icône Inverser inverse la sélection. Ici par exemple, la tête de la tulipe la plus haute est sélectionnée. En cliquant sur l’icône Inverser, la sélection s’inverse. La zone sélectionnée correspond donc à toute l’image hormis la tête de la tulipe la plus haute.

L’icône Centrer déplace la sélection au centre de l’image.

L’icône Paramétrage manuel permet de sélectionner une portion de l’image en choisissant les coordonnées de la sélection et la forme à utiliser :

Photofiltre - L'outil Sélection

Enfin, l’icône Charger une forme permet d’utiliser une forme qui avait été sauvegardée au préalable sur une unité de masse, par vous-même ou par les concepteurs de PhotoFiltre. Ici par exemple, nous choisissons la forme prédéfinie Chat.

La forme est insérée dans l’image. Elle peut être librement redimensionnée et déplacée.

Lorsque vous sélectionnez une portion de l’image, le reste de l’image est protégé de vos modifications : celles-ci n’occulteront que la partie sélectionnée. Par exemple, si vous appuyez sur la touche Suppr du clavier, seule la forme sélectionnée est supprimée.


Pour enregistrer l’image en cours d’édition sur vos unités de masse, lancez la commande Enregistrer dans le menu Fichier ou appuyez sur Ctrl + S. Cette action provoque l’affichage de la boîte de dialogue Enregistrer sous.

Photofiltre - Sauvegarder l'image en cours d'édition

Donnez un nom à l’image, choisissez le dossier de sauvegarde et le type de l’image : BMP, GIF, JPG, PNG, RLE, TGA, TIF ou PFI, le format propriétaire de Photofiltre. Le format PFI est intéressant car il sauvegarde les calques sans aplatir l’image. Vous utiliserez ce format pour toutes les images qui doivent être retravaillées. Par contre, vous utiliserez les autres formats pour obtenir des images directement exploitables dans vos applications ou sur le Web. Lorsque vous sauvegardez une image qui comporte plusieurs calques dans un autre format que PFI, l’image est automatiquement aplatie, après confirmation :

Remarque

Si la commande Enregistrer apparaît en grisé dans le menu Ficher, cela signifie qu’aucune modification n’a été apportée à l’image depuis la dernière sauvegarde.

Conseil

Dans une autre rubrique, vous verrez qu’il est possible d’annuler une à une les modifications apportées à une image en utilisant l’historique de Photofiltre. Cependant, si vous sauvegardez, fermez puis rouvrez une image, son historique est remis à zéro. C’est la raison pour laquelle je vous conseille de toujours travailler sur un double de l’image. Si la version modifiée de l’image ne vous convient pas, vous pourrez ainsi retourner à sa version précédente en ouvrant l’original.

Pour créer un double d’une image, vous pouvez utiliser la commande Enregistrer sous dans le menu Fichier, le raccourci clavier Maj + Ctrl + S ou le Gestionnaire de fichiers de Windows. 


Pour ouvrir une image stockée sur une de vos unités de masse, lancez la commande Ouvrir dans le menu Fichier, cliquez sur l’icône Ouvrir de la barre d’outils ou utilisez le raccourci clavier Ctrl+O. Quelle que soit la technique utilisée, la boîte de dialogue Ouvrir s’affiche. Lorsque vous cliquez sur un fichier, la boîte de dialogue Ouvrir donne des informations sur l’image correspondante. Sans ouvrir l’image, vous connaissez :

  • sa taille en pixels ;
  • son nombre de couleurs : ici, l’image est codée sur 24 bits, ce qui représente 2^24 couleurs, soit 16 millions de couleurs ;
  • son poids en Kilo-octets ou en Méga-octets ;
  • sa date de création ou de dernière modification.

Cliquez sur Ouvrir pour ouvrir l’image dans la zone de travail.

Remarques

  • De très nombreux types de fichiers sont supportés par PhotoFiltre. Déroulez la liste Types de fichiers pour en avoir un aperçu :

  • PhotoFiltre mémorise le dossier de recherche et le propose par défaut lorsque vous ouvrez une nouvelle image.

Pour créer une nouvelle image, lancez la commande Nouveau dans le menu Fichier, cliquez sur l’icône Nouveau de la barre d’outils ou utilisez le raccourci clavier Ctrl+N. Quelle que soit la technique utilisée, la boîte de dialogue Nouveau s’affiche. Définissez les dimensions et la résolution de l’image. SI vous le préférez, vous pouvez choisir une taillé prédéfinie dans la liste. L’arrière-plan peut être coloré avec une couleur unie, transparent ou utiliser un motif de fond. Dans le premier cas, choisissez la couleur d’arrière-plan dans la liste Fond. Dans le deuxième cas, cochez la case Transparence automatique. Enfin, dans le troisième cas, décochez  la case Transparence automatique, cochez la case Motif de fond et faites votre choix dans la liste déroulante.

Créer une image

Remarque

PhotoFiltre mémorise les réglages effectués dans la boîte de dialogue Nouveau et les propose par défaut lorsque vous créez une nouvelle image.


La fenêtre de PhotoFiltre est très classique. Elle est composée d’un système de menus, d’une barre d’outils, d’une palette d’outils, d’une barre d’état et d’une zone de travail centrale.

La fenêtre de Photofiltre 1

La barre d’outils est affichée en permanence à l’extrémité supérieure de la fenêtre, juste en dessous du système de menus. Elle contient des raccourcis vers les fonctions les plus courantes : Nouveau, Ouvrir, Enregistrer, Imprimer, Numériser une image (si un scanner compatible TWAIN est connecté à votre ordinateur), Défaire et Refaire pour annuler et pour répéter la dernière action. Nous reviendrons sur les nombreuses autres icônes de la barre d’outils dans les autres rubriques de cette formation.

La fenêtre de Photofiltre 2

La palette d’outils est ancrée au bord droit de la fenêtre. Elle se divise en trois zones.

La fenêtre de Photofiltre 3

La zone supérieure permet de sélectionner les couleurs affectées aux boutons gauche et droit de la souris. Ces couleurs peuvent être inversées en cliquant sur la flèche à double extrémités. Pour affecter une autre couleur à un des boutons de la souris, il vous suffit de cliquer avec ce bouton sur le nuancier ou sur la palette prédéfinie. Si nécessaire, vous pouvez remplacer la palette par un nuancier pour accéder à un plus grand nombre de couleurs. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur les boutons Précédent et Suivant affichés sous le nuancier.

La fenêtre de Photofiltre 4

Enfin, vous pouvez également cliquer sur les carrés qui représentent les deux boutons de la souris pour accéder à un nuancier donnant accès à 16 millions de couleurs. Choisissez une couleur dans le nuancier et ajustez la quantité de blanc ou de noir dans la couleur en ajustant le curseur. Si vous les connaissez, vous pouvez également entrer la teinte, la saturation et la luminance de la couleur ou ses composantes Rouge, Vert et Bleu. Enfin, pour retrouver facilement une couleur, vous pouvez la mémoriser dans la palette de couleurs personnalisées en cliquant sur Ajouter aux couleurs personnalisées.

La fenêtre de Photofiltre 5

La partie centrale de la palette d’outils donne accès aux outils de travail. Nous y reviendrons en détail dans les autres rubriques de cette formation.

Enfin, la partie inférieure de la palette d’outils donne accès aux options de l’outil de travail sélectionné. Par exemple, si vous choisissez l’outil Sélection, vous pouvez définir la forme de la sélection : rectangulaire, elliptique, rectangulaire à coins arrondis, losange, etc.

La zone de travail peut contenir plusieurs images, mais une seule est active à un moment donné. On dit qu’elle a “le focus”. C’est sur elle que seront appliquées les actions effectuées avec les outils de la palette d’outils, les raccourcis de la barre d’outils et les commandes de menu.

Enfin, la barre d’état affiche des informations textuelles liées à l’image qui a le focus : sa taille, le nombre de couleurs accessibles (ici 16 millions) ainsi que les coordonnées du pointeur de la souris. Le point en haut et à gauche de l’image a pour coordonnées 0, 0 et le point en bas à droite a pour coordonnées la largeur de l’image moins un et la hauteur de l’image moins un.

La fenêtre de Photofiltre 6


PhotoFiltre est un logiciel de retouche d’images très complet. Il est proposé en Freeware pour une utilisation privée à but non lucratif. Si vous en faites une utilisation professionnelle, vous devez faire l’acquisition d’une licence de PhotoFiltre Studio. Cette version est plus évoluée que PhotoFiltre 7, mais tout ce qui sera dit dans cette formation s’y applique également.

PhotoFiltre 7 gère les calques, la transparence de la couche alpha, donne accès à des pinceaux personnalisables, à un module d’automatisation et permet d’appliquer des filtres prédéfinis à vos images. Très simple à utiliser, il s’adresse à un public qui va du parfait débutant à l’amateur éclairé. Quel que soit votre niveau dans le traitement d’images et de photos, vous apprécierez sans nul doute PhotoFiltre 7…