Médiaforma

All posts tagged insertion

Le ruban est composé de plusieurs onglets qui permettent d’accéder aux commandes les plus pertinentes dans chacun des domaines de travail de l’application. Dans chaque onglet, les commandes sont regroupées dans différentes catégories appelés groupes.

Les onglets par défaut ont pour nom Fichier, Accueil, Insertion, Mise en page, Formules, Données, Révision, Affichage et Équipe.

L’onglet Fichier donne accès à la vue Backstage, qui regroupe de nombreuses fonctions telles que l’ouverture, la clôture, l’enregistrement, l’impression et le partage de classeurs.

L’onglet Accueil rassemble les commandes les plus courantes : gestion du presse-papier, des polices, de l’alignement, des nombres, de la mise en forme des cellules, des styles et des outils d’édition.

L’onglet Insertion permet d’insérer différents éléments dans un classeur : des tableaux, des illustrations, des graphiques, des liens hypertextes, des zones de texte, etc.

L’onglet Mise en page contient tous les contrôles nécessaires pour mettre en forme vos feuilles de calcul.

L’onglet Formules donne accès à tout ce dont vous avez besoin pour créer des formules : une bibliothèque de fonctions, un gestionnaire de noms et un outil d’audit de formules.

L’onglet Données permet d’utiliser, de trier, de filtrer, de valider, de grouper et de dissocier des données provenant de sources externes.

L’onglet Révision est utilisé dans le cadre d’un travail en équipe. Il donne accès à des outils de vérification, permet d’ajouter des commentaires, de limiter l’accès à certaines cellules et bien d’autres choses encore.

Enfin, l’onglet Affichage permet de choisir le mode d’affichage du classeur, d’afficher ou de cacher la barre de formules, le quadrillage et les en-têtes, de choisir un niveau de zoom et de gérer les fenêtres ouvertes.

Comme nous le verrons dans une autre rubrique, Excel 2016 permet de créer vos propres onglets pour regrouper les commandes les plus fréquemment utilisées en un seul emplacement.


Le ruban est composé de plusieurs onglets thématiques. A l’intérieur de chaque onglet, les commandes sont regroupées en catégories distinctes, appelés Groupes.

Examinons les principaux onglets par défaut.

L’onglet Fichier donne accès à la vue Backstage, qui regroupe de nombreuses fonctions centrées sur les tâches, telles que l’ouverture, la clôture, l’enregistrement, l’impression et le partage de diaporamas.

L’onglet Accueil rassemble les commandes les plus courantes : gestion du presse-papier, des polices, des diapositives, des styles et des outils d’édition.

L’onglet Insertion permet d’insérer différentes informations dans un les diapositives : des tableaux, des illustrations, des graphiques, des liens hypertextes, des zones de texte, etc.

L’onglet Création contient tous les contrôles nécessaires pour mettre en forme vos diapositives : mise en page, styles et arrière-plan.

L’onglet Transitions permet de définir des animations entre les différentes diapositives du diaporama.

L’onglet Animations propose des animations et des transitions pour donner vie aux objets inclus dans vos diapositives.

L’onglet Diaporama permet de configurer et d’exécuter le diaporama en cours d’édition.

L’onglet Révision donne accès à des outils de vérification, permet d’ajouter des commentaires à vos diapositives et de comparer deux diaporamas.

Enfin, l’onglet Affichage permet de choisir le mode d’affichage, d’accéder aux masques de diapositives, de préciser le niveau de zoom, de répartir la zone de travail entre les différents diaporamas ouverts, d’accéder aux macros et bien d’autres choses encore.

Enfin, l’onglet Plans conceptuels permet de transformer vos idées et objectifs en quelque chose de visuel. Pour cela, une galerie de formes est à votre disposition. Vous pouvez utiliser les formes existantes, les compléter avec d’autres formes disponibles en ligne, mais également utiliser les formes de base de PowerPoint, ajouter du texte, des animations et tous les autres objets accessibles dans PowerPoint.

Ces onglets seront utilisés tout au long de cette formation. Si vous n’avez jamais utilisé le ruban, rassurez-vous, sa manipulation deviendra vite instinctive et vous aurez tôt fait d’oublier le système de menus qui avait cours jusqu’à la version 2003 de PowerPoint.


En quelques clics souris, les blocs de construction vous permettent d’insérer des contenus sophistiqués dans vos documents.

Word 2013 regroupe les blocs de construction dans plusieurs galeries, réparties sous les onglets INSERTION, RÉFÉRENCES et MISE EN PAGE du ruban. Par exemple, dans l’onglet INSERTION, vous pouvez utiliser les blocs de construction Page de garde, En-tête, Pied de page, Numéro de page, Zone de texte et Equation.

Si nécessaire, vous pouvez ajouter vos propres blocs de construction dans une des galeries existantes :

  1. Sélectionnez le texte ou graphique à convertir en bloc de construction.
  2. Sélectionnez l’onglet approprié dans le ruban.
  3. Cliquez sur l’icône de la galerie où vous souhaitez insérer la sélection et sélectionnez Enregistrer la sélection dans la galerie.

A titre d’exemple, pour insérer une page de garde personnalisée dans la galerie des pages de garde, définissez-la, sélectionnez son contenu, basculez sur l’onglet INSERTION, cliquez sur Page de garde, dans le groupe Pages et sélectionnez Enregistrer la sélection dans la galerie de pages de garde. Donnez un nom au nouveau bloc de construction et validez en cliquant sur OK.

Pour utiliser ce bloc de construction, il suffit de le choisir dans la galerie qui l’héberge. Ici, la galerie Pages de garde.