Médiaforma

All posts tagged fichier

Le ruban est composé de plusieurs onglets thématiques. A l’intérieur de chaque onglet, les commandes sont regroupées en catégories distinctes, appelés Groupes.

Examinons les principaux onglets par défaut.

L’onglet Fichier donne accès à la vue Backstage, qui regroupe de nombreuses fonctions centrées sur les tâches, telles que l’ouverture, la clôture, l’enregistrement, l’impression et le partage de diaporamas.

L’onglet Accueil rassemble les commandes les plus courantes : gestion du presse-papier, des polices, des diapositives, des styles et des outils d’édition.

L’onglet Insertion permet d’insérer différentes informations dans un les diapositives : des tableaux, des illustrations, des graphiques, des liens hypertextes, des zones de texte, etc.

L’onglet Création contient tous les contrôles nécessaires pour mettre en forme vos diapositives : mise en page, styles et arrière-plan.

L’onglet Transitions permet de définir des animations entre les différentes diapositives du diaporama.

L’onglet Animations propose des animations et des transitions pour donner vie aux objets inclus dans vos diapositives.

L’onglet Diaporama permet de configurer et d’exécuter le diaporama en cours d’édition.

L’onglet Révision donne accès à des outils de vérification, permet d’ajouter des commentaires à vos diapositives et de comparer deux diaporamas.

Enfin, l’onglet Affichage permet de choisir le mode d’affichage, d’accéder aux masques de diapositives, de préciser le niveau de zoom, de répartir la zone de travail entre les différents diaporamas ouverts, d’accéder aux macros et bien d’autres choses encore.

Enfin, l’onglet Plans conceptuels permet de transformer vos idées et objectifs en quelque chose de visuel. Pour cela, une galerie de formes est à votre disposition. Vous pouvez utiliser les formes existantes, les compléter avec d’autres formes disponibles en ligne, mais également utiliser les formes de base de PowerPoint, ajouter du texte, des animations et tous les autres objets accessibles dans PowerPoint.

Ces onglets seront utilisés tout au long de cette formation. Si vous n’avez jamais utilisé le ruban, rassurez-vous, sa manipulation deviendra vite instinctive et vous aurez tôt fait d’oublier le système de menus qui avait cours jusqu’à la version 2003 de PowerPoint.


Dans une rubrique précédente, vous avez appris à insérer une image dans un message en utilisant la technique de glisser-déposer de Windows. Ce même procédé peut être étendu à d’autres types de fichiers : des documents Word, des classeurs Excel, des vidéos, etc., etc.

Cette rubrique va vous présenter une variante qui, elle aussi, s’applique à tous les types de fichiers. Sélectionnez l’onglet Insertion dans le ruban et cliquez sur Joindre un fichier dans le groupe Inclure. Vous avez immédiatement accès aux derniers documents ouverts sur l’ordinateur et vous pouvez les joindre dans le message en cours de création en les sélectionnant dans la liste :

En bas de la liste, remarquez l’icône Parcourir les emplacements web. Cliquez sur cette icône, puis sur OneDrive pour accéder documents votre espace OneDrive.

Lorsque vous insérez un document dans un e-mail depuis OneDrive, vous pouvez choisir si son ou ses destinataires pourront modifier ou simplement afficher ce document. Cliquez sur la flèche à droite du fichier joint, pointez Modifier les autorisations et choisissez Tout le monde peut modifier ou Tout le monde peut afficher dans la liste.


Le ruban est composé de plusieurs onglets qui donnent accès aux commandes les plus pertinentes dans chacun des domaines de travail de l’application. A l’intérieur des différents onglets onglet, les commandes sont regroupées dans plusieurs catégories appelés groupes.

Les onglets par défaut ont pour nom Fichier, Accueil, Envoi/Réception, Dossier et Affichage.

L’onglet Fichier donne accès à la vue Backstage, qui regroupe de nombreuses fonctions telles que le paramétrage des comptes e-mail, la gestion des règles et alertes, l’impression des messages et le paramétrage d’Outlook.

L’onglet Accueil donne accès aux commandes les plus courantes : nouveau message, rendez-vous, réunion, contact ou tâche, actions rapides, déplacements, règles, indicateurs, etc.

L’onglet Envoi/Réception rassemble les commandes liées à l’envoi et la réception d’e-mails.

L’onglet Dossier permet de créer de nouveaux dossiers, mais aussi de copier, nettoyer et supprimer des dossiers existants.

Enfin, l’onglet Affichage permet de personnaliser l’affichage dans la fenêtre d’Outlook.

Comme nous le verrons dans un autre sujet, Outlook 2016 vous permet aussi de créer vos propres onglets afin de regrouper les commandes que vous utilisez le plus fréquemment.


Vous pouvez insérer un fichier audio dans une diapositive.

Si le fichier se trouve sur les unités de masse de l’ordinateur :

  1. Cliquez sur la diapositive concernée.
  2. Basculez sur l’onglet Insertion dans le ruban.
  3. Cliquez sur l’icône Audio dans le groupe Média et sélectionnez Audio sur mon PC dans le menu.
  4. Désignez le fichier AIFF, AU, MIDI, MP3, MP4 audio, WAV, WMA ou Audio QuickTime à utiliser et cliquez sur Insérer.

Pour définir le mode de lecture du fichier audio, cliquez sur le haut-parleur qui le représente dans la diapositive, sélectionnez l’onglet Outils audio/Lecture dans le ruban et utilisez la liste Début du groupe Options audio pour indiquer l’élément déclencheur du son.


En utilisant Notepad++, créez le fichier compteur.txt et sauvegardez-le sans aucun contenu.

Ecrivez quelques lignes de PHP pour créer un compteur de visite.

Solution

Faites une pause dans la vidéo et écrivez le code demandé dans l’exercice. Reprenez la lecture de la vidéo pour prendre connaissance de la solution de l’exercice.

Voici le code utilisé.

<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <meta charset="UTF-8" />
    <title>Compteur de visite</title>
  </head>
  <body>
    <?php
      $handle=fopen("compteur.txt","r+");
      $visites = fgets($handle);
      echo "Cette page a été visitée $visites fois.";
      $visites++;
      fseek($handle, 0);
      fputs($handle, $visites);
      fclose($handle);
    ?>
  </body>
</html>

Le fichier est ouvert en mode r+ avec la fonction fopen. Le handle du fichier est stocké dans la variable $handle.

La première (et unique) liogne du fichier est lue avec la fonction fgets et stockée dans la variable $visites.

Le nombre de visites de la page est alors affiché avec une instruction echo.

Le nombre de visites est incrémenté. Le pointeur d’écriture est placé au début du fichier avec la fonction fseek à laquelle on passe la valeur 0.

La nouvelle valeur du compteur de visite est stockée dans le fichier avec la fonction fputs puis le fichier est fermé avec la fonction fclose.

Exécutons ce code avec Wamp server.

La page n’a encore jamais été visitée. Appuyons sur la touche F5 pour réactualiser la page. Le compteur est incrémenté d’un : la page a été visitée une fois.

 


Pour écrire des données dans un fichier PHP, vous utiliserez la fonction fputs() :

fputs($handle, texte);

Où $handle est le handle du fichier retourné par la fonction fopen() et texte est le texte à écrire dans le fichier.

Si vous ouvrez le fichier en mode a ou a+, les données sont écrites à la fin du fichier, après les (éventuelles) données existantes. Si vous ouvrez le fichier en mode r+, les données sont écrites à l’emplacement spécifié par la fonction fseek() :

fseek($handle, position);

Où position est la position d’écriture (en caractères, à partir de 0). Si des données sont présentes à cette position, elles sont écrasées par les nouvelles données.


En utilisant Notepad++, créez un fichier texte dans lequel vous écrirez quelques lignes de données :

Enregistrez ce fichier sous le nom data.txt. Ouvrez-le et affichez son contenu avec quelques lignes de PHP.

Solution

Faites une pause dans la vidéo et résolvez ce problème. Vous reprendrez la lecture de la vidéo pour prendre connaissance de la solution.

Voici le code à utiliser :

<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <meta charset="UTF-8" />
    <title>Lecture d'un fichier en PHP</title>
  </head>
  <body>
    <?php
      $handle=fopen("data.txt","r");
      while (!feof($handle))
        echo fgets($handle)."<br>";
      fclose($handle);
    ?>
  </body>
</html>

Le fichier data.txt est ouvert. Le résultat de la fonction fopen est mémorisé dans la variable $handle, ce qui permettra de manipuler le fichier.

Une boucle while est alors utilisée pour parcourir le fichier.

Cette boucle se poursuit tant que la fin du fichier n’est pas atteinte. Les données sont lues lignne par ligne et affichées avec l’instruction echo.

Lorsque la boucle while est terminée, le fichier est fermé avec la fonction fclose.