Médiaforma

All posts tagged mise en forme

La fonctionnalité Couper/Copier/Coller peut aller beaucoup plus loin dans Excel 2016. A titre d’exemple, nous allons définir, puis copier/coller quatre cellules.

  • La cellule E7 contient une valeur numérique formatée avec un format monétaire.
  • La cellule F7 contient une valeur numérique comportant trois chiffres après la virgule et affichée sur un arrière-plan bleu.
  • La cellule G7 est encadrée avec une bordure épaisse et contient une valeur numérique. La police utilisée est Algérien 20 points.
  • Enfin, la cellule H7 contient la somme des cellules E7 à G7.

Nous sélectionnons les cellules E7 à H7 et nous les plaçons dans le presse-papiers en cliquant sur l’icône Copier du ruban.

Le collage se fera à partir de la cellule A10. Nous cliquons sur cette cellule puis sur la flèche située sous l’icône Coller. Plusieurs méthodes de collage sont disponibles. Vous pouvez par exemple coller les cellules :

  • En ignorant leur mise en forme.
  • En conservant les valeurs, formules et formats numériques.
  • En conservant les valeurs, formules et formats numériques, mais en supprimant les bordures.
  • En appliquant la mise en forme aux cellules réceptrices.
  • En effectuant un collage sous une forme graphique.
  • , etc.

Si les méthodes de collage par défaut ne sont pas suffisantes, sélectionnez Collage spécial dans le menu pour accéder à des options supplémentaires.


Par défaut, les e-mails créés dans Outlook sont au format HTML. Si vous sélectionnez l’onglet Format du texte dans le ruban, vous pouvez choisir le style la police, la taille, la couleur et les effets du texte sélectionné. Vous pouvez également choisir l’alignement des paragraphes, créer des listes à puces, ou des listes numérotées, augmenter ou diminuer le retrait, etc.

Si vos destinataires ne sont pas en mesure de lire des messages au format HTML, vous devrez vous contenter du format “texte brut”. Pour cela, cliquez sur Texte brut dans le groupe Format. Mais attention, les icônes des groupes Police et Paragraphe ne pourront pas être utilisées dans ce type de messages.


Pour afficher les caractéristiques détaillées d’un bloc de texte, il suffit de le sélectionner et d’appuyer sur Maj + F1. Cette action déclenche l’affichage du volet Révéler la mise en forme sur le côté droit de la fenêtre.

Pour modifier une des propriétés de formatage affichées dans le volet Révéler la mise en forme, cliquez sur le lien correspondant (ALIGNEMENT ou RETRAIT par exemple), faites les modifications nécessaires dans la boîte de dialogue affichée et validez.

La liste déroulante Texte sélectionné donne accès à plusieurs options dignes d’intérêt :

  • Sélectionner tout le texte avec une mise en forme similaire surligne tout le texte dont la mise en forme est identique à celle de la sélection.
  • Appliquer la mise en forme du texte voisin applique au bloc de texte sélectionné la mise en forme du texte qui l’entoure.
  • Effacer la mise en forme applique le style Normal à la sélection, en conservant, le cas échéant, les liens hypertextes rencontrés.


Le groupe Paragraphe, dans l’onglet Accueil du ruban, vous aide à configurer la mise en forme du ou des paragraphes sélectionnés. Vous pouvez définir l’alignement, l’indentation, l’interlignage et la trame de fond du texte, mais aussi choisir un format de puces ou une numérotation.

Pour accéder à des paramètres complémentaires, cliquez sur la petite icône affichée dans la partie inférieure droite du groupe Paragraphe. Si nécessaire, sélectionnez l’onglet Retrait et espacement dans la boîte de dialogue Paragraphe.

Les paramètres accessibles dans le groupe d’options Retrait sont équivalents aux taquets de tabulation de la règle, mais ici, les valeurs sont spécifiées en centimètres.

Les paramètres du groupe d’options Espacement définissent l’espacement avant et après chaque paragraphe du bloc de texte sélectionné, ainsi que l’interligne, c’est-à-dire l’espacement entre deux lignes consécutives dans le même paragraphe.


Après avoir sélectionné un bloc de texte quelconque, vous pouvez utiliser le groupe Police, sous l’ongle Accueil du ruban, pour définir la police, les attributs et les effets du texte.

L’icône Effets de texte et typographie vous permet d’appliquer des effets prédéfinis sur le texte sélectionné. Tout aussi simplement que vous appliquez un attribut gras ou italique, vous pouvez choisir un effet typographique, appliquer un ombrage, un biseau, une réflexion ou encore modifier la couleur, la taille et la transparence.

Pour définir des paramètres additionnels, cliquez sur la petite icône affichée en bas et à droite du groupe Police. Cette action déclenche l’affichage de la boîte de dialogue Police. Sous l’onglet Police, style et attributs, vous pouvez choisir un style de soulignement ainsi que divers effets qui sont immédiatement prévisualisés dans la zone Aperçu.

Sous l’onglet Paramètres avancés, vous pouvez modifier l’espacement entre les caractères et choisir la position du texte sur la ligne.


Pour afficher les commandes de mise en forme lors de la composition d’un message, vous pouvez sélectionner du texte ou cliquer du bouton droit dans le message.

Les commandes proposées sont regroupées dans une barre de mise en forme affichée dans la partie inférieure de l’écran. Elles sont très classiques et vous ne devriez avoir aucun mal à les utiliser. Pour connaitre la signification d’une icône, il suffit de la pointer avec la souris :

Voyons quelques exemples d’utilisation de la barre de mise en forme.

  • L’icône Police permet de choisir une autre police et une autre taille pour le texte.
  • L’icône Emoticônes permet d’insérer des émoticônes dans le message. Si nécessaire, vous pouvez insérer une émoticône dans le titre du message. Pour cela, insérez-la dans le corps du message, sélectionnez-la, appuyez sur Ctrl + C pour la placer dans le presse-papiers, cliquez dans le titre du message et appuyez sur Ctrl + V.
  • L’icône Lien hypertexte permet de définir un lien cliquable sur le texte sélectionné.

Dans la partie supérieure de l’écran, remarquez l’icône Pièces jointes qui permet d’insérer un ou plusieurs fichiers quelconques dans un message. Sélectionnez les fichiers que vous voulez envoyer dans vos unités de masse ou sur votre SkyDrive, puis cliquez sur Joindre.

Pour terminer, sachez que la plupart des raccourcis clavier de mise en forme d’Outlook peuvent être utilisés dans l’application Courrier.


La fonction sscanf() permet d’extraire des données d’une chaîne en utilisant une ou plusieurs directives de mise en forme :

sscanf(chaine, directives, vex1, … vexN);

Où :

  • chaine est la chaîne qui contient les données à extraire ;
  • directives est une chaîne qui contient une ou plusieurs directives de mise en forme. Les directives utilisables sont identiques à celles utilisées dans l’instruction  printf ;
Directive de mise en forme Effet
%b L’argument est traité comme un entier et affiché en binaire
%c L’argument est traité comme un entier et affiché en tant que code ASCII
%d L’argument est traité comme un entier et affiché en entier base 10 signé
%e L’argument est traité comme une notation scientifique
%E Identique à %e, mais affiché en majuscules
%u L’argument est traité comme un entier et affiché en entier base 10 non signé
%f L’argument est traité comme un nombre à virgule flottante (type float) et affiché comme tel, en tenant compte de la locale
%F L’argument est traité comme un nombre à virgule flottante (type float) et affiché comme tel, sans tenir compte de la locale
%g Equivalent à %e et %f
%G Equivalent à %E et %F
%o L’argument est traité comme un entier et affiché en octal
%s L’argument est traité et affiché comme une chaîne de caractères
%x L’argument est traité comme un entier et affiché en hexadécimal, avec les lettres en minuscules
%X L’argument est traité comme un entier et affiché en hexadécimal, avec les lettres en majuscules
  • vex1 à vexN sont les valeurs extraites en fonctions des directives données dans le deuxième paramètre.

Un exemple va vous aider à y voir plus clair. Ici, nous allons extraire trois données entières de la variable $uneDate et les afficher avec une instruction echo :

<?php
  $uneDate = "12/08/2013";
  sscanf($uneDate, "%d/%d/%d", $jour, $mois, $annee);
  echo "Jour : ".$jour.", Mois : ".$mois.", Année : ".$annee;
?>

Exécutons ce code dans WampServer. Les trois informations de date ont bien été extraites et stockées dans les variables $jour, $mois et $annee.